Cas psychiatrique : Le tabloïd britannique The Express voit des pieuvres géantes tueuses militarisées par Poutine

Des recherches rapides sur le « Dr Padalka » présenté dans l’article ci-dessous n’ont donné aucune information précise, sinon que son mauvais scénario de film B des années 50 a été repris tel quel sur des sites abonnés aux extraterrestres et à la Zone 51. Qui est Padalka, un plaisantin ou une personne gravement atteinte ? Quoi qu’il en soit, que penser du journaliste qui a rapporté son récit sans la moindre distance critique et du rédacteur en chef qui en a approuvé la publication ?


Par Joey Millar
Paru sur The Express sous le titre Is 14-legged killer squid found TWO MILES beneath Antarctica being weaponised by Putin? (Est-ce que Poutine militarise une pieuvre meurtrière à 14 tentacules découverte à TROIS KILOMETRES sous l’Antarctique ?)


Le docteur Anton Padalka affirme avoir participé à une expédition de recherches scientifiques sur un lac souterrain situé dans l’Antarctique, où l’équipe de chercheurs a découvert la créature terrifiante – connue sous le nom d’Organisme 46-B.

Il explique que leur découverte a été étouffée par des officiels russes qui cherchent désormais des moyens de militariser et de reproduire la pieuvre mortelle – avec des effets potentiellement dévastateurs.

Le Dr Padalka dit que la pieuvre, qui a été découverte dans un lac d’eau douce gelé, à 45 mètres sous la glace, est pourvue de toute une panoplie d’armes et a tué deux scientifiques de l’expédition.

La pieuvre tueuse du lac Vostok ressemblerait à une banale pieuvre, mais avec six tentacules de plus… et un arsenal terrifiant à sa disposition.

Donnant des détails qui semblent sortir d’un scénario de film de série B, il continue, « Nous avons rencontré l’Organisme 46-B le premier jour. Il a saboté notre radio – nous avons appris après, à notre grand effroi, que c’était intentionnel. »

« Tragiquement, mon collègue et ami de toujours a été tué de cette façon. Il marchait sur l’eau avec un sourire d’extase quand l’organisme s’est approché de lui. Nous l’avons regardé, impuissants, alors qu’avec ses bras, il s’est arraché la tête et en a mis les restes dans sa bouche. C’est comme s’il avait été hypnotisé par télépathie. »

Ce mangeur d’hommes de 10 mètres de long possède aussi des capacités extraordinaires de camouflage, ce qui l’aidait à harceler les chercheurs – y compris le métamorphisme.

Le Dr Padalka continue, « les capacités à changer de forme de l’Organisme 46-B sont presque diaboliques. Il a pris la forme d’un plongeur humain. »

Le Dr Padalka affirme qu’un autre de ses confrères, une femme, a été tuée par un tentacule tranché à la hache plusieurs heures auparavant. Selon ses mots, « Plus tard dans la nuit, le tentacule a rampé sur la banquise et l’a étranglée. »

Collecte d’échantillons par un membre de la véritable expédition scientifique du lac Vostok. Pas de pieuvre géante métamorphe en vue. Même pas un yéti.

Après cinq jours de bataille avec l’animal, les scientifiques survivants ont finalement piégé l’Organisme 46-B dans un container. Ils l’ont ramené à la surface, mais ont ensuite été choqués de le voir confisquer par des officiels russes. Les mêmes officiels ont affirmé à la presse internationale que rien n’avait été découvert.

Le Dr Padalka a fui le pays pour donner l’alarme après avoir découvert que Mr Poutine projetait d’utiliser l’animal à des fins militaires.

Il a averti que ces plans, et d’autres plans possibles pour reproduire la créature, pouvaient s’avérer dévastateurs.

Il conclut en disant, « Quelques-unes des espèces de pieuvres pondent jusqu’à 200 000 oeufs. Imaginez s’ils étaient déposés dans des réservoirs et des lacs d’Amérique du Nord. »

 

Traduction Entelekheia