Washington contre Trump

Trump, voyage, vente d'armes, Israël, russophobie,

Aux USA, l’ambiance reste au mccarthysme le plus halluciné. Trump peut bien avoir vendu pour 350 milliards de dollars d’armes sur 10 ans à l’Arabie Saoudite et avoir ainsi satisfait le complexe militaro-industriel américain, l’État profond, qui ne lui pardonne pas sa victoire face à la candidate adoubée par le système, ne l’en poursuit pas moins de sa vindicte. État des lieux.


Par Patrick Lang
Paru sur Sic Semper Tyrannis sous le titre Tidbits


Les médias en pleine désintégration à propos de Trump. Les forcenés des médias institutionnels, dans la plupart des plate-formes de propagande, attendent clairement le retour de Donald Trump de l’étranger pour pouvoir revenir à leur objectif premier – la destitution. Ni CNN, ni MSNBC ne font le moindre effort pour déguiser que leur but est la destitution. Leur niveau d’obsession à ce sujet s’étend désormais à leur publicité. En ce moment, MSNBC passe une pub dans laquelle un femme reporter poursuit un représentant du Congrès en le pressant de « répondre à une question »  : que ferait-il si Trump était convaincu d’obstruction à la justice ? Il semble donc évident que le chef d’accusation censé amener la destitution prévue sera « entrave à la justice ». L’enquête du conseiller spécial récemment appointé Robert Mueller sur les déclarations variées, les mémos et autres de l’ex-chef du FBI James Comey semble uniquement menée pour trouver des preuves d’une supposée entrave à la justice par Trump.

Étant donné le grand jury dont il dispose et sa conduite énergique d’une enquête étiquetée « criminelle », Mueller pourrait facilement arriver à une mise en examen du président Trump, s’il arrive à faire cela dans le cadre de la loi. Je pense que cela déclencherait une résolution de destitution de la Chambre des représentants. Hier matin, devant le Sénat, le directeur du renseignement Dan Coates a refusé de confesser si oui ou non, Trump avait tenté de le persuader d’aider à étouffer l’affaire de « sa collusion avec la Russie ». C’est probablement une préfiguration de ce que d’autres peuvent dire à Mueller sous serment. Et cela peut représenter le début de la fin pour Trump.

Le Moukhtar d’Amérique, Donald Trump, a cimenté l’alliance des USA avec les Wahhabites. Une alliance qui s’étend, bien entendu, à la guerre génocidaire menée par le CCG, avec son armée de mercenaires et son soutien militaire américain aérien ET DE CIBLAGE D’OBJECTIFS militaires et civils. Les yéménites chiites des montagnes du nord aussi bien que des grandes villes sont bombardés sans merci par la Royal Saudi Air Force, qui cherche de toute évidence à mettre en pratique le concept dérivé de Douhet sur le bombardement de civils destiné à forcer le pays à se rendre. Les fauconniers séniors saoudiens ont probablement appris cette doctrine dans l’université de l’US Air Force de Montgomery, dans l’Alabama. [1]

Pendant sa visite en Israël/Palestine, non seulement le Moukhtar Trump a encore une fois déclaré son indéfectible allégeance à l’État israélien, mais il a aussi insisté sur la désignation de l’Iran comme tout premier ennemi des USA. Rohani, à Téhéran, a dit il y a quelques jours que son gouvernement attendait de voir si l’administration Trump allait « grandir ». Bonne chance ! Pour sa rencontre avec Mahmoud Abbas, la caravane de Trump a dû aller jusqu’à Bethléem par la route. La distance est de 8 à 9 kilomètres. Selon le Washington Post, la « plupart des gens de Trump » étaient surpris de voir que les Juifs et les Arabes vivent si près les uns des autres. Moukhtar Trump a dit qu’avec ses talents légendaires de négociateur, il allait facilement apporter la paix entre arabes et juifs israéliens. Bonne chance sur ce point aussi ! Son gouvernement est composé de gens qui en savent aussi peu sur le Moyen-Orient que lui. Les vieux de la vieille, les « orientalistes » honnis sont presque tous partis du gouvernement des USA, [2] remplacés par des gens qui pensent que Sciences-po et les Relations internationales sont un meilleur champ d’études que des disciplines traditionnelles comme le langage, l’histoire, la philosophie, la littérature, l’ethnographie, etc. Peut-être que le Moukhtar devrait rester sur place pour amener la paix.

Le colonel Patrick Lang est un retraité des forces spéciales et de renseignement militaire des USA et un spécialiste du Moyen-Orient. Il a fondé le site Sic Semper Tyrannis, qui regroupe des experts du renseignement civil et militaire. 

Traduction Entelekheia

Notes de la traduction :

[1] Sur la doctrine de bombardements de civils en tant que méthode censée amener une victoire rapide, voir l’article Un holocauste occulté : La stratégie de bombardements des USA sur son développement et son application depuis la Première Guerre mondiale.

[2] Les meilleurs éléments sont partis lors de la campagne de désinformation qui a précédé la Guerre d’Irak de George W. Bush, notamment du Pentagone.

Ajouter un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :