Le métro de New York dans les années 80, en photos

Métro, Amérique, Stations,

« C’est ainsi que finit le monde
C’est ainsi que finit le monde
C’est ainsi que finit le monde
Pas sur un Boum, sur un murmure. » – T.S. Eliot, Les Hommes creux (The Hollow Men, 1925)

Un métro pouilleux qui baigne dans une lumière glauque… une atmosphère de fin du monde à la T.S. Eliot, sale, sans gloire ou grandeur, et un très beau travail photographique malheureusement anonyme.


Paru sur Kenga Rex sous le titre Rare Photographs Of The NYC Underground In The 80s 


Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.