Économie : la Russie dépassera-t-elle l’Allemagne dès l’année prochaine ?

Sanctions, Russie, économie, dépasse, Allemagne, croissance, Chine, première, place, mondiale, 2020, USA, Asie,

En 2030, la seule économie de l’UE à figurer dans le Top ten mondial sera l’Allemagne. Et encore, elle sera en lanterne rouge.


Par Tyler Durden
Paru sur Zerohedge sous le titre Russia To Overtake Germany As World’s Fifth-Largest Economy


L‘économie russe est apparemment plus dynamique que beaucoup de politiciens occidentaux ne l’imaginaient.

Malgré des années de sanctions internationales et les bas prix du pétrole qui ont entraîné l’économie russe dans une récession en 2015, la banque britannique Standard Chartered a prédit dans un rapport publié cette semaine que la Russie dépassera l’Allemagne comme cinquième économie mondiale – peut-être dès l’année prochaine. 

Dans un rapport sur ses projections pour l’économie mondiale jusqu’en 2030, StanChart prévoit que la Chine dépassera les États-Unis comme première économie du monde, et que la croissance explosive en Asie finira par voir certaines des plus grandes économies du continent se retrouver en tête du classement. D’ici 2030, la banque prévoit que six des dix plus importantes économies seront asiatiques ou orientales.

Les dix principales économies en 2030. Source : Business Insider

En combinant des taux de change réévalués sur la base de la parité du pouvoir d’achat et la croissance du PIB nominal, la banque a classé les cinq premières économies : la Chine avec plus du double du PIB des USA, l’Inde, les États-Unis loin en troisième position, devant l’Indonésie et la Turquie. Le Brésil, l’Égypte, la Russie, le Japon et l’Allemagne fermeront la marche des 10 premiers pays.

Progression du classement en termes de parité du pouvoir d’achat. La Chine dépassera les USA dès l’année prochaine, et la Russie passera devant l’Allemagne. La France, huitième puissance mondiale en 2010, sort du classement en 2020. Source : Standard Chartered repris par Bigthink.com

D’ici 2020, la majorité de la population mondiale sera dans la classe moyenne. L’Asie sera en tête de l’augmentation de la population de la classe moyenne, pendant que les classes moyennes stagnent en Occident », a déclaré Madhur Jha, chercheur à Standard Chartered.

StanChart n’est pas la seule à être optimiste quant aux perspectives de la Russie. La Banque mondiale a déclaré dans ses perspectives économiques qu’elle s’attend à ce que la croissance du PIB en Russie s’accélère pour atteindre 1,8 % en 2020 et 2021, contre 1,6 % l’an dernier. Elle attribue cette croissance en grande partie à « une inflation relativement faible et stable et à une augmentation de la production pétrolière ». Le FMI a également revu à la hausse ses prévisions de croissance du PIB de la Russie en 2019, à 1,8 %, et prévoit que l’impact de la hausse des prix du pétrole l’emportera sur l’impact des sanctions.

En ce qui concerne le dépassement de l’Allemagne par la Russie, un ralentissement du moteur de croissance économique de l’UE est également en partie à blâmer. L’Allemagne a fortement ralenti en 2018, avec une croissance de 1,5 %, son taux le plus faible depuis 2013.

Et les données publiées au cours du quatrième trimestre ont fait craindre que l’Allemagne n’ait connu une deuxième contraction trimestrielle consécutive, suscitant des inquiétudes quant à une éventuelle récession.

Mais avec l’ascension de l’économie russe malgré les menaces imminentes de nouvelles sanctions liées à l’attaque contre l’ancien agent de renseignement Sergueï Skripal, on ne peut s’empêcher de se demander si les médias ne diront pas que les rivalités économiques entre pays sont aussi de la faute de Poutine.

Traduction Entelekheia

Ajouter un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :