Charles Manson me l’avait pourtant bien dit

Psychotique, Charles, Manson, Médias, Gourou, Secte, Psychologie, Sociale, Propagande, Persuasion, Irrationnel, Libre, Association, Psychologie,

Par CJ Hopkins
Paru sur Consent Factory sous le titre Mister Charlie Told Me So


Vous pouvez dire ce que vous voulez au sujet de l’ambiance actuelle, elle est au moins souvent divertissante… bien que d’une manière psychotique à la Charlie Manson. La semaine dernière, par exemple, lorsque le Hitler russe a ordonné au Hitler soutenu par la Russie de lancer un coup d’État contre le Hitler vénézuélien (qui est l’allié sud-américain de l’Hitler russe) pour détourner l’attention d’un jeune Hitler goguenard et de son armée acnéique de jeunesses hitlériennes d’école catholique coiffées d’une casquette marquée ‘MAGA’. C’était divertissant… ou quelque chose de ce style.

[Note de la traduction : L’histoire du jeune blanc catholique goguenard porteur d’une casquette « MAGA » et du militant améridien a agité le Landerneau médiatique américain ces dernières semaines. Ce qui s’était apparemment passé : un jeune blanc catholique à casquette MAGA avait souri de façon narquoise à un aîné amérindien, de très près, sans bouger pendant de longues minutes, pendant que ses amis, tous des jeunes blancs catholiques aussi, l’entouraient de façon menaçante. Ce qui s’était réellement passé (la vérité a émergé en quelques heures sous la forme d’une vidéo plus longue qui montrait le contexte de la rencontre) : l’aîné amérindien, un militant apparemment doté d’un passif de mensonges, était celui qui, accompagné d’autres militants, s’était approché de façon menaçante du jeune garçon à la casquette. Comme il lui jouait du tambourin sous les yeux sans bouger, l’adolescent, qui selon son témoignage, ne savait pas quoi faire pour s’en dépêtrer, avait choisi de prier intérieurement et de sourire pour ne pas envenimer la situation. Le « fail » médiatique a été terrible.]

Cette tentative de coup d’État militaire non militaire de l’Hitler américain soutenu par l’Hitler russe contre l’Hitler vénézuélien soutenu par l’Hitler russe a été l’une des tentatives de coup d’État les plus ineptes de toute l’histoire des tentatives ineptes de coups d’État. En gros, un certain Juan Guaidó (dont beaucoup de Vénézuéliens n’avaient jamais entendu parler) s’est autoproclamé président du Venezuela. Sérieusement, il est soudainement sorti dans la rue, un jour, pour annoncer qu’il était responsable du pays. Il a fait appel à l’armée vénézuélienne pour le soutenir. L’armée vénézuélienne ne l’a pas soutenu. L’armée vénézuélienne lui a ri au nez.

L’Hitler-agent-des-services-secrets-russes, qui ne sait probablement où se trouve le Venezuela sur une carte, a néanmoins reconnu officiellement Guaidó comme président légitime du Venezuela, tout comme la majorité des médias occidentaux, bien qu’il n’ait été élu par personne et n’ait pas le soutien des militaires de son pays (alors que normalement, quand on organise un coup d’État militaire, c’est une bonne idée de commencer par se l’assurer). Le Royaume-Uni, la France, l’Allemagne, l’Espagne et autres membres de la « communauté internationale » ont exigé que le Venezuela tienne de nouvelles élections, sinon eux aussi reconnaîtront Guaidó, ou tout autre pantin néolibéral dont l’Hitler-agent-des-services-de-renseignements-russes décidera qu’il est président du Venezuela.

La #Résistance anti-Hitler-agent-des-services-secrets-russes® des États-Unis a suspendu sa guérilla imaginaire contre l’Hitler-agent-des-services-secrets-russes par solidarité avec le peuple vénézuélien brutalement opprimé par l’Hitler vénézuélien, un ami personnel de l’Hitler russe que le peuple en question (celui qui est brutalement opprimé) a réélu président au printemps dernier (le Hitler vénézuélien, pas le Hitler russe) contre l’avis de l’Hitler américain, des hommes de main de l’État profond qui tentent quotidiennement de le détruire, ainsi que de diverses sociétés pétrolières transnationales comme ExxonMobil, Chevron et Equinor, sans même parler de toutes les institutions financières mondialisées qui veulent démocratiquement aider le gouvernement Guaidó à restructurer et privatiser le pays.

Ce qui est bizarre, c’est que l’Hitler russe, qui a censément ordonné à l’Hitler américain de soutenir ce coup d’État contre l’Hitler vénézuélien, soutient maintenant l’Hitler vénézuélien. Ce qui ne peut signifier qu’une chose : toute cette ridicule tentative de coup d’État d’Hilter contre Hitler est une ruse destinée à détourner notre attention du jeune Hitler à la casquette MAGA et de son armée de jeunesses hitlériennes de lycée catholique, qui ont été clairement « décomplexés » par l’Hitler américain et traquent depuis les vieux indigènes américains pour tenter de leur sourire jusqu’à ce que mort s’ensuive.

Ou peut-être que l’Hitler russe a ordonné à l’Hitler-agent-des-services-secrets-russes d’orchestrer ce coup d’État contre l’Hitler vénézuélien (que l’Hitler russe avait l’intention de contrecarrer) pour détourner l’attention de la dernière « bombe » des médias grand public sur la raclure de Washington, Roger Stone, et sa non-connexion à Julian Assange, que l’Hitler américain veut maintenant poursuivre pour l’avoir aidé (c.à.d, l’Hitler américain) à se faire élire président grâce aux courriels que l’Hitler russe avait volés au directeur de campagne de Clinton et qui, selon des sources fictives anonymes, n’est pas quelqu’un de bien et ne sent pas très bon (Assange, pas le directeur de campagne de Clinton).

Ou peut-être que l’Hitler russe a ordonné à l’Hitler-agent-des-services-secrets-russes de soutenir le coup d’État contre l’Hitler vénézuélien pour détourner notre attention de Bernie Sanders, qui est apparemment devenu aussi un agent russe, ou une insidieuse opération Kremlin-Trump, ou qui travaille avec Tulsi Gabbard à assembler une armée de nationalistes hindous buveurs de sang, d’Assadistes génocidaires et de nazis américains pour aider les Iraniens (et les Russes, bien sûr, et peut-être aussi Jeremy Corbyn) à attaquer l’État d’Israël et à jeter les Juifs à la mer !

Si tout cela semble complètement cinglé et impossible à suivre, c’est parce que c’est le cas. Nous avons atteint un stade de la Guerre contre le populisme où les classes dirigeantes capitalistes mondiales et leurs porte-parole des médias grand public n’essaient même plus de donner l’impression d’une quelconque cohérence ou de s’adresser aux gens sur le moindre plan rationnel. Lire la presse dite « sérieuse » et regarder les actualités de la télévision grand public, c’est comme voir une bande de psychotiques paranoïaques sous hallucinogènes baragouiner des absurdités contradictoires, mais étrangement familières… qui, à part leur valeur ludique, constituent une technique standard utilisée par les sectes pour embrouiller l’esprit des nouveaux membres.

C’est une technique standard parce qu’elle fonctionne.

Cela n’a rien à voir avec l’intelligence. Les personnes intelligentes font d’excellents membres de secte, principalement parce qu’elles ont tendance à essayer de trouver un sens à des absurdités, que les gourous de secte professionnels le savent et qu’ils comptent dessus. Écoutez Charlie Manson « rapper ». [Dans la vidéo en lien, sur le ton d’un poète surréaliste et avec l’aisance d’un showman, Charles Manson débite des formules percutantes et même souvent justes, mais sans aucune cohérence ou lien entre les propositions. Ce type d’exercice mi-poétique, mi-politique fondé sur l’association libre était par ailleurs très courant dans la contre-culture américaine des années 60 dont Manson se réclamait, NdT].

Ce qui peut sembler du charabia à base d’associations libres est en fait un effort calculé pour court-circuiter la pensée rationnelle chez l’auditeur en le forçant à essayer de reconstituer le puzzle des vérités disséminées dans un monceau d’absurdités. (Bien sûr, ça aide d’être sous acide pour écouter Manson, mais la simple répétition fonctionne aussi, surtout si les gens qui la font ont l’air un peu plus « normaux » que Charles).

Cette technique de brouillage de l’esprit est ce à quoi nous sommes soumis, plus ou moins 24 heures sur 24, non pas par un escroc scientologue quelconque, mais par les médias grand public dits sérieux. Les étapes sont relativement simples :

(1) Une ou des personnes qui fait ou font autorité nous balancent des absurdités et se comportent comme si ces absurdités étaient des arguments rationnels ;

(2) nos esprits sont confrontés à un choix – soit accepter ces absurdités comme argument rationnels, soit défier l’autorité de la personne qui fait autorité (ce que la plupart d’entre nous hésitent à faire, à cause des retombées sociales et financières potentielles que ce type d’insubordination peut engendrer) ;

(3) ayant choisi de croire que le baratin inepte de la personne qui fait autorité constitue une sorte d’argument rationnel, nos esprits commencent à lutter pour trouver un sens à ces absurdités, ce qui permet à la personne qui fait autorité de tout résoudre par une conclusion simpliste, en nous livrant une « vérité » dans laquelle figure invariablement un ennemi maléfique (par exemple les Russes, les Juifs, les Thétans, etc). Cela soulage le profond inconfort dans lequel ses inepties nous plongeaient.

Dans une secte (ou, vous savez, dans une société sectaire), ce processus est répété, encore et encore, puis renforcé par les réactions de validation des autres membres de la secte (ou société). Le processus est conçu pour nous empêcher d’atteindre à une distance suffisante pour entendre avec précision et évaluer d’un œil critique les idioties dont les personnes qui font autorité nous gavent.

Si jamais, par hasard, nous y arrivons, un chœur de voix qui nous assomment avec des platitudes, nous menacent d’ostracisme et ainsi de suite, nous ramènent promptement au bercail. Avec le temps, nous apprenons à cesser de penser de façon critique et à faire confiance à tout ce que nous disent les personnes d’autorité à qui nous avons abandonné notre autonomie. Le discours officiel du culte (ou de la société), aussi irrationnel ou totalement psychotique soit-il, devient notre réalité, ou du moins « les choses telles qu’elles sont ».

C’est pourquoi il est relativement facile de reconnaître ce processus à l’œuvre dans les sectes ou les groupes sociaux auxquels nous n’appartenons pas, mais très difficile de le repérer chez ceux auxquels nous appartenons. Par exemple, si vous êtes une créature de la gauche comme moi, il est amusant (ou peut-être horrifiant) d’écouter les gens de droite parler des caravanes de terroristes mexicains payés par la Conspiration internationale des Juifs pour attaquer nos frontières, ou des lesbiennes meurtrières qui tombent enceintes juste pour pouvoir avorter et cracher au visage des bons chrétiens pro-vie. Mais est-ce vraiment plus insensé que de croire que Donald Trump est un agent russe, ou que les États-Unis sont au bord du fascisme, ou qu’un adolescent catholique porteur d’une casquette MAGA représente une menace existentielle pour la démocratie, ou toute autre ineptie hystérique que les médias de gauche libérale ont diffusée ?

Si vous croyez sérieusement à des choses comme ça, désolé, mais je ne sais pas comment vous aider. Je ne suis pas déprogrammeur de secte professionnel. Je n’ai pas non plus de « vérités » à vous offrir, si ce n’est peut-être de prendre garde à ceux qui en ont. Il y a beaucoup de Charles Manson en liberté, et ils ne ressemblent pas tous à des hippies meurtriers avec des croix gammées gravées sur le front. En fait, la plupart d’entre eux ont l’air… normaux.

Si l’on fait abstraction des policiers derrière lui, Charles Manson lui-même avait l’air parfaitement normal. Sa croix gammée sur le front, qui lui donnait clairement l’air asocial, n’a été tatouée que sur le tard, NdT

Traduction Corinne Autey-Roussel pour Entelekheia
Photo de la page d’accueil : Charles Manson

Ajouter un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.