USA : la théorie du complot politico-médiatique dite « Russiagate » tombe à l’eau

théorie, complot, Russiagate, Trump, Démocrates,

Par B
Paru sur Moon of Alabama sous le titre Russiagate Is Finished


Pendant plus de deux ans, les politiciens américains, les médias et certains blogueurs ont entretenu une théorie du complot. Ils ont affirmé que, d’une façon ou d’une autre, la Russie s’était coalisée avec les responsables de la campagne électorale de Trump pour le faire élire.

Un faux dossier scabreux sur Trump commandé par des responsables de la campagne d’Hillary Clinton a été présenté comme preuve. Des contacts d’affaires réguliers entre des larbins de Trump et des gens en Ukraine ou en Russie étaient censés être la preuve d’ententes malveillantes. Une société russe éditrice de sites « pièges à clicks » a été accusée de manipuler l’électorat américain en publiant des photos de chiots et des mèmes amusants sur les réseaux sociaux. De longues et fastidieuses enquêtes ont été lancées. Chaque rumeur ou détail insignifiant provenant des enquêteurs a été présentée comme – enfin – la preuve qui enverrait Trump en taule. Chaque mois, les pistes convergeaient vers Trump et se rapprochaient du but.

En même temps, les très réelles actions de Trump contre la Russie ont été ignorées.

Aujourd’hui, la théorie du complot s’est enfin essoufflée. Le Russiagate est terminé :

Après deux ans d’enquête et 200 entretiens, le Comité sénatorial du renseignement arrive à la fin de ses investigations sur les élections de 2016, et n’a découvert aucune preuve directe d’une conspiration entre Trump et la Russie, selon les Démocrates et les Républicains membres du comité.

Les Démocrates et autres opposants à Trump ont longtemps cru que le conseiller spécial Robert Mueller et les enquêteurs du Congrès déterreraient des preuves nouvelles et plus explosives de la coordination de la campagne de Trump avec les Russes. M. Mueller pourrait encore y arriver, bien que le ministère de la Justice et des sources du Congrès affirment qu’ils pensent que lui aussi est sur le point de conclure son enquête.

Rien, zéro, nada n’a été trouvé pour soutenir la théorie du complot. Les responsables de la campagne électorale de Trump ne s’étaient pas concertée avec la Russie. Quelques lampistes ont été inculpés pour des questions fiscales sans lien avec l’affaire, ou pour avoir menti aux enquêteurs au sujet de quelques détails mineurs. Mais rien n’est venu étayer les allégations de collusion faites au début de l’affaire.

Dans une récente déclaration, la présidente de la Chambre des représentants, Nancy Pelosi, en a été réduite à accuser les responsables de la campagne de Trump d’avoir fait leur travail :

L’inculpation de Roger Stone montre clairement qu’il y a eu une tentative délibérée et coordonnée de la part de hauts responsables de la campagne de Trump pour influencer les élections de 2016 et subvertir la volonté du peuple américain. »

Personne n’a relevé la stupidité de ses propos.

Le Russiagate a fait beaucoup de dégâts.

La prétendue campagne d’influence russe, de fait inexistante, a été utilisée pour installer une censure des réseaux sociaux. Elle a été utilisée pour barrer la route aux Démocrates de l’aile gauche du parti. Les vendeurs d’armes s’en sont servis pour faire pression en faveur d’une politique plus agressive de l’OTAN contre la Russie. Maria Butina, une femme russe innocente qui voulait avoir de bonnes relations avec les États-Unis, a été détenue en prison, à l’isolement jusqu’à ce qu’elle accepte de signer un document dans lequel elle affirmait avoir participé à un complot.

Dans un monde juste, les gens qui, pendant plus de deux ans, ont entretenu cette théorie du complot et fait tant de dégâts seraient chassés de leurs positions publiques. Malheureusement, cela ne se produira pas. Ils passeront simplement à la théorie du complot suivante, et ils l’entretiendront avec la même ferveur.

Traduction Entelekheia

Un commentaire à faire ? C'est ici !

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.