Une instructive leçon de manipulation de masse, par Cory Morningstar

capital, réchauffement, changement, climat, grèves, UE, Juncker, milliards, euros, lutte, investissement, public, fonds, France, Greta, Thunberg, Commission, européenne, budget, Banque, mondiale, Séquestration, carbone, bioénergie,

Exceptionnellement, ce qui suit n’est pas un article mais un fil sur Twitter. Cory Morningstar y explique en quelques rapides références et dates de quelle façon la campagne Greta Thunberg et ses grèves pour le climat servent les desseins du capitalisme vert financé par un « mix » de fonds institutionnels, privés et publics (l’argent des contribuables, donc) avec notre consentement empressé : en résumé, il s’agit de créer des pressions populaires factices, à travers des campagnes censément spontanées de « protestations » contre l’inertie des États face à l’urgence climatique, pour des investissements adoptés et signés en amont desdites campagnes.

Simple, court, indiscutable, les dates font foi. Lisez bien les légendes des photos et captures d’écran et prêtez une attention particulière aux dates…

Allons-y.


Par Cory Morningstar
Fil Twitter


J‘interromps un travail d’écriture épuisant pour partager une précieuse leçon sur la façon dont les médias servent le capital.

Une leçon de #Spectacle

21 févr. 2019 : ‘Elle botte des culs au nom de sa génération’ (‘Kicking Ass for Her Generation’) : Greta Thunberg, 16 ans, est félicitée par le chef de l’UE qui s’engage à consacrer des milliards à la lutte contre la menace climatique… »

Article de la publication Common Dreams, le 21 février 2019 : « Elle botte des culs au nom de sa génération » : applaudissements pour Greta Thunberg, 16 ans, alors que le chef de l’UE s’engage à investir des milliards pour circonvenir la menace climatique »

« …après des semaines de grèves pour le climat dans le monde entier inspirées par l’adolescente suédoise – l’Union européenne a entendu les demandes des jeunes… »

#Spectacle

Au fait, voici le lien [sur l’article de Common Dreams] https://www.commondreams.org/news/2019/02/21/kicking-ass-her-generation-applause-16-year-old-greta-thunberg-eu-chief-pledges

Extrait de l’article de Common Dreams du 21 février 2019 donné en lien plus haut, encadré en rouge : « Au cours de l’exercice financier commençant en 2021, l’UE consacrera un quart de son budget à la résolution de la crise [climatique], a déclaré M. Juncker. »

« Au cours de l’exercice financier commençant en 2021, a déclaré Juncker, l’UE consacrera un quart de son budget à la résolution de la crise » [climatique].

C’est gagné ! Victoire ! « Greta Thunberg change littéralement le monde »

(Traduction de la capture d’écran (article de Common Dreams) : Au-dessus du tweet de la Commission européenne : « Je suis heureux de voir que les jeunes descendent dans la rue en Europe pour augmenter la visibilité de la question du changement climatique », a déclaré le président de la Commission.

Dans le tweet de la CE, encadré en rouge : « Notre but est d’allouer ¼ du budget de l’UE à l’atténuation du changement de climat ».

Sous le tweet : « Des partisans du mouvement des grèves pour le climat – que Thunberg a entamées l’année dernière avec une grève d’une seule personne devant le Parlement suédois, et qui s’est étendu mondialement, avec des étudiants de toute la planète organisant des événements ont également salué en Thunberg la meneuse de la campagne de pression ».

Dernier encadré : « L’incroyable Greta Thunberg est littéralement en train de changer le monde. ») 

Pas si vite.

Sommet One Planet (Une planète)

26 septembre 2018

Sommet One Planet, « une initiative du président de la république ». Logos : ONU, Banque mondiale, Bloomberg (finance, médias). Légende : Le second sommet One Planet s’est tenu à New York le 26 septembre 2018

Communiqué de presse. Voir l’image.

[Lecture complémentaire sur le Sommet One Planet : La fabrication de Greta Thunberg – pour consentement, acte IV : la maison est en feu ! & le sauvetage à 100 billions de dollars. Original en anglais sur Wrong Kind of Green et The Art of Annihilation]

Traduction : « New York, 26 septembre 2018/ PRNewswire/- le 26 septembre 2018, le Sommet One Planet s’est réuni à New York pour sa deuxième édition après son lancement, l’année dernière à Paris. Plus de 40 leaders politiques, économiques et de la société civile, ont rendu compte de 30 initiatives révolutionnaires, à travers le monde, destinées à accélérer l’application de l’Accord de Paris et la transition mondiale à une économie basse en carbone et résiliente ».

26 septembre 2018 :

« La Commission européenne a proposé de consacrer 25% du prochain budget de l’Union européenne (2021-2027)… »

Traduction de l’encadré : « La Commission européenne a proposé de consacrer 25% de son prochain budget (2021-2027), soit 320 milliards d’euros à des objectifs liés au climat et prévoit un soutien financier à des investissements dans des infrastructures durables à travers le programme « InvestUE », dont il est espéré qu’il générera plus de 150 milliards d’euros. » [Gras ajouté par la traduction]

La seule victoire ici – est celle de la classe dirigeante.

Ils donnent ce qu’ILS veulent – ce qui sert LEURS intérêts collectifs. Et en faisant du spectacle – ils nous font croire que nous sommes entendus – et que nous sommes en train de gagner. Ce n’est pas le cas.

Ceci est une mascarade. #ReveillezVous

(Traduction du tweet : ‘De Debord : Dans les sociétés ou les conditions modernes de production dominent, toute la vie se présente comme une immense accumulation de spectacles. Tout ce qui était directement vécu a dérivé vers la représentation.’
De Debord : ‘Le spectacle n’est pas une collection d’images, mais une relation spéciale entre les gens, où les images servent de médiatrices.’)

Suite du fil de Cory Morningstar, le jour suivant :

Avant de me remettre à écrire ce matin, j’aimerais revenir sur ce sujet important qui a commencé hier soir. Je veux essayer de l’articuler un peu mieux… un peu plus.

Le financement engagé par la Commission européenne n’était pas une concession – en réponse au discours prononcé par Greta Thunberg ce jour-là, ni une réponse aux grèves climatiques orchestrées avec GCCA/TckTckTck à la barre.

Ici, nous voyons comment on peut inverser la réalité. En agitant la baguette magique du spectacle, une décision annoncée/finalisée le 26 septembre 2018 avec la Banque mondiale et consorts se transforme en un retournement de situation victorieux pour le peuple. [Gras ajouté par la traduction]

Encadré : « La Commission européenne a proposé de consacrer 25% de son prochain budget (2021-2027), soit 320 milliards d’euros à des objectifs liés au climat et prévoir un soutien financier à des investissements dans des infrastructures durables à travers le programme « InvestUE », dont il est espéré qu’il générera plus de 150 milliards d’euros. »

« Le second One Planet Summit s’est tenu à New York le 26 septembre 2018

Traduction : « New York, 26 septembre, PRNewswire/- le 26 septembre 2018, le Sommet One Planet s’est réuni à New York pour sa deuxième édition après son lancement, l’année dernière à Paris. Plus de 40 leaders politiques, économiques et de la société civile, ont rendu compte de 30 initiatives révolutionnaires, à travers le monde, destinées à accélérer l’application de l’Accord de Paris et la transition mondiale à une économie basse en carbone et résiliente. Les engagements pris en décembre 2017 sont en bonne voie, comme démontré dans le rapport sur 30 initiatives révolutionnaires à travers le monde destinées à accélérer la transition vers une économie basse en carbone et résiliente. » 

Ce n’est pas seulement du spectacle, c’est de l’ingénierie sociale couplée à une économie comportementale (de la peur).

We Mean Business (coalition transnationale de grandes entreprises) : « It’s Going to be Tremendous (ça va être phénoménal) est un nouveau podcast sur la vie avec optimisme dans une période de changement, co-animé par Christiana Figueres, avec des interventions de Nigel Topping (PDG de We Mean Business), Greta Thunberg et Jane Goddall »

« Elle botte des culs au nom de sa génération »: applaudissements pour Greta Thunberg, 16 ans, alors que le chef de l’UE s’engage à investir des milliards pour circonvenir la menace climatique »

De plus, le « cadeau » annoncé par le président de la Commission européenne (avant ou après avoir fait un baise-main à notre jeune Thunberg, je ne le sais pas), n’est pas du tout un cadeau, mais de l’argent volé aux citoyens – surtout à la classe laborieuse. [Gras ajouté par la traduction]

Et où – et à quoi servira cet argent pour « les infrastructures climatiques » ? À des fausses solutions (Séquestration géologique du dioxyde de carbone, CCS) et à des cauchemars environnementaux (Bioénergie avec séquestration géologique du dioxyde de carbone, #BECCS) ?

La séquestration géologique du dioxyde de carbone est une technologie très importante, qui ne dispose pas d’investissements suffisants » – chef du climat de l’ONU, Christina Figueres, 6 mai 2025

« Qu’est-ce qui peut être fait pour arriver à des émissions négatives? La séquestration géologique du dioxyde de carbone est la clé. » – Nicolas Stern, conseiller international à la New Climate Economy et président du Grantham Research Institute sur le changement de climat et l’environnement.

Ou à voir la Commission européenne, l’architecte du Climate Finance Partnership (partenariat de la finance climatique) – alignée avec le Blended Finance Taskforce (Groupe de travail sur la finance mixte, voir l’article Acte IV, ndT) – suivre l’impératif de construire une « infrastructure climatique » dans les pays du Sud…

Cet argent servira-t-il à cet effort de redémarrage de la #colonisation sous couvert d’écologie ? A éliminer des cultures entières pour les remplacer par de nouveaux marchés ? A délibérément créer des sociétés dépendantes de systèmes non viables, le tout sur la base d’une nouvelle économie de la dette ?

Le Rêve américain, sous une forme encore plus laide, s’exporte au sud.

« Payez au fur et à mesure », car on ne peut tout simplement pas faire confiance aux « sauvages ». Quoi qu’il en soit, cela servira de levier à des investissements à haut risque – dans lesquels les moyens de production appartiendront à la classe dirigeante.

« Payez au fur et à mesure », vendre à crédit aux plus pauvres, comme le fait la compagnie de panneaux solaires M-Kopa Solar au Kenya. Image: M-Kopa. Voir La fabrication de Greta Thunberg – pour consentement, acte III : la vérité la plus dérangeante : « le capitalisme est en danger d’effondrement »

Les co-opérateurs sont utilisées comme éléments de langage, un leurre pour de nouveaux accords verts mondiaux, quand la réalité est celle d’un gros gâteau pour les entreprises les plus puissantes du monde : … « si nous pouvions financer leurs activités, nous créerions de nouveaux domaines de demande et simplement un plus gros gâteau mondial. »

Fin du fil.

New Climate Economy (Nouvelle économie climatique) : « Ceci est notre moment à saisir ou à rater : les décisions que nous prendrons au cours des 2-3 années à venir détermineront notre croissance et le futur du climat ». – Commission mondiale sur l’économie et le climat.

 

Cory Morningstar est journaliste d’investigation indépendante, écrivain et militante écologiste. Elle se concentre sur l’effondrement écologique mondial et l’analyse politique du complexe industriel à but non lucratif. Elle réside au Canada. Ses écrits récents ont été publiés sur Wrong Kind of Green, The Art of Annihilation et Counterpunch. Ses écrits ont également été publiés par Bolivia Rising and Cambio, une parution officielle de l’État de Bolivie.

Traduction et note d’introduction Corinne Autey-Roussel pour Entelekheia
Photo de la page d’accueil Marc Rickertsen/Pixabay

Ajouter un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :