Le leadership mondial de la Chine – faits et graphiques, 2019

Parti communiste chinois, Chine, OBOR, BRI, fintech, Socialisme, Route de la soie,

Aujourd’hui, la Chine fête le 70ème anniversaire de la RPC, proclamée le 1er octobre 1949 par Mao Tsé-toung. En ces quelques décennies, que de chemin parcouru et à quelle vitesse pour ce pays, l’un des plus pauvres et des plus meurtris au monde au sortir de la Deuxième Guerre mondiale, avec à l’époque une toute jeune République du Kuomintang certes victorieuse contre le Japon, mais encore en lutte contre les pays colonisateurs installés chez elle depuis le XIXe siècle, des seigneurs de la guerre qui disputaient des pans entiers de la Chine au pouvoir central, et une insurrection communiste qui allait finir, quatre ans après la guerre, par unifier et diriger le pays…


Par Chris Kanthan
Parus sur World Affairs sous le titre China’s Global Leadership List – Charts and Facts, 2019


La vaste majorité des Américains [et des autres Occidentaux, NdT] n’ont absolument aucune idée du niveau de développement de la Chine. Regardez les commentaires des réseaux sociaux, et il est clair que trop de commentaires d’Américains – en particulier ceux des partisans de Trump – sont nourris de désinformation et de préjugés. « La Chine a 100 ans de retard »… « Tous les produits chinois sont de la merde »… « La Chine ne peut pas innover »… « C’est un pays communiste, pauvre, pollué »… et, bien sûr, le thème le plus récurrent est « L’économie chinoise est en train de s’écrouler ». Il est difficile de changer ces opinions, car ces gens renforcent leurs préjugés en ne partageant et en consommant que des articles anti-Chine. Tout ce qui est positif à propos de la Chine est attaqué comme « propagande chinoise ».

Ce mélange d’ignorance et d’orgueil explique aussi pourquoi les sociétés occidentales ont aussi volontiers partagé leur propriété intellectuelle avec leurs partenaires de joint ventures chinois. L’expression « transfert forcé de technologie » n’a été inventée, rétroactivement, qu’après que les entreprises chinoises aient commencé à menacer les profits occidentaux, par exemple : Huawei a dépassé Apple, Nokia et Ericsson en matière de smartphones, de 5G et d’infrastructures de télécommunications ; BYD fabrique plus de véhicules électriques que Tesla ; Alibaba et Tencent traitent 50 fois plus de paiements pat téléphones mobiles que les États-Unis ; et les start-ups les plus rentables (ByteDance) et les plus innovantes (Meituan) sont chinoises.

S’il est vrai que la Chine, dans l’ensemble, a encore un long chemin à parcourir en termes de PIB par habitant, de nombreuses grandes villes chinoises sont essentiellement des « économies développées ». De plus, la Chine a surpassé les États-Unis dans de nombreux domaines et rattrape son retard dans d’autres.

Si vous ne connaissez pas votre concurrent, vous êtes certain de perdre la partie. Voici donc quelques statistiques rapides sur le leadership mondial de la Chine :

Économie, fabrication, commerce

=> #1 en PIB en termes de PPA (depuis 2014, date à laquelle elle a dépassé le PIB américain)

=> #2 en PIB nominal (13,5 billions de dollars en 2018). Et c’est autant que les 4 prochains pays suivants réunis !

=> #1 sur les exports (depuis 2009, année où elle a dépassé l’Allemagne)

=> #1 du trafic de conteneurs (40% du marché mondial). 7 des 10 ports maritimes les plus achalandés au monde se trouvent en Chine

=> #2 des importations (2,1 billions de dollars)

=> #1 de la valeur ajoutée manufacturière (depuis 2010, date à laquelle la Chine a ravi la couronne aux Etats-Unis, qui étaient n°1 depuis 110 ans). Le graphique ci-dessous est basé sur des données de la Banque mondiale

Valeur ajoutée manufacturière, Chine-Japon-USA

=> #1 des réserves de change (>3 billions de dollars)

=> #1 des détenteurs de dette américaine (>1 000 milliards de dollars)

=> #1 des partenaires commerciaux de 130 pays (commerce = exportations + importations). Et pour 37 pays, la Chine est leur première destination d’exportation (ce qui signifie qu’ils vendent le plus de marchandises à la Chine).

=> #1 en termes de contribution à la croissance du PIB mondial au cours de la dernière décennie (25-35%, soit le double de celle des États-Unis). Autrement dit, si le PIB mondial augmente de 100 $, alors 25 $ à 35 $ proviennent de la Chine.

Contributions à la croissance économique mondiale 2019-2020, en pourcentages

=> #1 dans la production d’acier, de ciment, d’aluminium (lien, lien, lien). En trois ans (2012-2015), la Chine a utilisé plus de ciment que les États-Unis au cours de tout le XXe siècle (lien)

=> #1 dans la fabrication de voitures conventionnelles (>26 millions par an)

=> #2 dans la fabrication hi-tech (Non, la Chine ne se contente plus de fabriquer des t-shirts)

=> #2 des milliardaires (environ 400 milliardaires)

=> #2 des millionnaires (5 millions de millionnaires)

=> #2 des places boursières, par capitalisation boursière (a dépassé le Japon en 2014)

=> #2 en termes de représentation dans les 500 entreprises mondiales de Fortune. (#1 si Taiwan est inclus)

La Chine a presque autant de firmes dans le Fortune Global 500 que les USA

Agriculture

=> #1 dans la production de riz, blé, pomme de terre, bière ( !), thé, pomme, fraise, raisin et de nombreuses céréales et légumineuses, légumes et fruits. (lien)

Pauvreté et classe moyenne

=> #1 en classe moyenne (350 millions en 2018 ; et elle a dépassé les Etats-Unis en 2015)

=> #1 en matière d’éradication de la pauvreté (800 millions de personnes sont sorties de l’extrême pauvreté)

=> #1 de la vente au détail en ligne/e-commerce (3x les Etats-Unis)

=> #1 des marchés de détail mondiaux en 2019 (5,6 billions de dollars)

=> #1 des ventes de produits de luxe à usage personnel (35% du marché mondial)

=> #1 des marchés de voitures de luxe (Exemple : 400 000 BMW fabriquées et vendues en Chine en 2017)

Part des voitures allemandes vendues aux USA – en Chine

=> #1 des dépenses touristiques internationales (en 2010, les touristes chinois dépensaient deux fois moins que les Américains ; l’inverse, en 2017, la Chine a dépensé deux fois plus que les États-Unis)

Technologie

=> #2 du nombre de licornes (start-ups d’une valeur de plus d’un milliard de dollars). 142 en Chine contre 175 aux États-Unis)

La Chine menace la domination des licornes américaines

=> #2 en financement de capital-risque (100 milliards de dollars de nouveaux financements en capital- risque pour environ 2 900 entreprises en démarrage l’an dernier)

=> #1 du e-commerce (42% du marché mondial)

=> #1 des réseaux mobiles 4G (2 milliards d’utilisateurs)

=> #1 en nombre d’internautes (830 millions de personnes) et d’utilisateurs de fibre optique haut débit (320 millions)

=> #1 des smartphones (les marques chinoises détiennent 40% du marché mondial)

=> #1 en énergie solaire, éolienne et hydroélectrique (lien)

=> #1 en voitures électriques – fabrication et vente (lien)

=> #1 des drones grand public (70% du marché mondial)

=> #1 des superordinateurs (227 des 500 superordinateurs mondiaux sont chinois)

=> #1 des paiements par téléphone mobile (50 fois plus qu’aux États-Unis)

Infrastructures

=> #1 des gratte-ciel – plus de la moitié des gratte-ciel mondiaux se trouvent en Chine (lien)

=> #1 des trains à grande vitesse (30,000 Km ou 18,000 miles)

=> #1 des projets d’infrastructures globales. L’Initiative Belt & Road (BRI) implique 152 pays et organisations internationales. (Lien)

Science, recherche et développement

=> #1 en sciences, technologie, ingénierie et mathématiques (STEM, STIM) (4x plus de diplômés que les États-Unis)

=> #1 des publications scientifiques (lien)

=> #1 en 5G (la Chine détient environ 40% des brevets 5G, et le leader mondial des fournisseurs et détenteurs de brevets 5G n’est autre que Huawei)

=> #1 en financement, start-ups et publications en Intelligence artificielle (lien, lien)

=> #2 des brevets internationaux – selon l’OMPI (N°1 si les brevets déposés en Chine sont inclus)

=> #2 en dépenses de R&D – selon le US National Science Board (#1 si mesuré en termes de pouvoir d’achat)

=> #2 en nombre de satellites en orbite/espace (280 satellites en 2018). En 2018, la Chine est devenue le premier pays à atterrir sur la face cachée de la Lune.

Que doivent faire les États-Unis ? Essayer de « contenir » la Chine ? Commencer la troisième guerre mondiale pour maintenir notre hégémonie mondiale ? Devenir déprimés et paranoïaques ? Heureusement, la réponse à toutes ces questions est : « NON. » Il y a des choses constructives que l’Amérique peut et doit faire pour préparer l’avenir. J’en parlerai dans un prochain article.

Traduction et note d’introduction Entelekheia

Ajouter un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.