Irak : l’AP voit des « centaines » de manifestants alors que les photos en montrent des millions

Par B
Paru sur Moon of Alabama sous le titre Associated Press Sees « Hundreds » Where Pictures Show Millions


A 10h01 UTC hier, l’Associated Press a tweeté que des « centaines » de personnes se rassemblaient dans le centre de Bagdad pour exiger le départ des troupes américaines.

« Des centaines de partisans d’un influent clerc chiite radical se réunissent dans le centre de Bagdad pour exiger le départ des troupes américaines du pays. »

Trente-huit minutes plus tôt, CNN avait déjà signalé que des « centaines de milliers » de personnes protestaient à Bagdad contre la présence des troupes américaines en Irak.

« Des centaines de milliers de gens protestent contre la présence des troupes américaines en Irak. »

Lorsque l’AP a posté ce tweet trompeur, le commandant des forces de police fédérale irakiennes Jaffar al-Batat avait déjà annoncé que le nombre de manifestants dépassait le million.

Ce chiffre pourrait bien être exact. Les reportages de terrain disaient que la colonne de manifestants était déjà longue de huit kilomètres, et que beaucoup de gens continuaient d’affluer.

Muqtada al-Sadr, qui a appelé à la protestation mais qui n’est pas précisément un « radical », a exigé que les États-Unis respectent la décision du parlement irakien et mettent fin à leur occupation. Toutes les bases américaines en Irak doivent être fermées, tous les accords de sécurité avec les États-Unis et avec les sociétés de sécurité privées américaines doivent prendre fin et un calendrier de sortie de toutes les forces américaines doit être annoncé.

Pendant ce temps, les États-Unis font leur possible pour rester, et tentent de se découper un nouvel État sunnite de l’ouest de l’Irak.

Al-Sadr a promis d’arrêter temporairement la résistance contre l’occupation américaine si les États-Unis s’engagent à partir en bon ordre.

Sinon…

Traduction Entelekheia
Photo page d’accueil TeleSUR, selon qui le nombre de manifestants dépassait quatre millions.

1 réponse

  1. 27 janvier 2020

    […] Lire la suite… […]

Ajouter un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :