Covid-19: A la recherche du patient zéro et du pays responsable de l’épidémie

Par Dominique Delawarde
Paru sur France-Irak Actualité


Aujourd’hui c’est le thème « du patient zéro et du pays responsable de l’épidémie » que nous évoquerons. Chacun le sait, deux grandes thèses s’opposent :

1 – Responsabilité chinoise avec trois hypothèses :

 Origine accidentelle soit venant du marché aux animaux de Wuhan (H1), soit d’une « fuite » du laboratoire P4 (H2). C’est la première de ces deux hypothèses qui est majoritairement et officiellement retenue, aujourd’hui, par les services de renseignement des grands pays occidentaux. Ces deux premières hypothèses me paraissent plausibles sans être certaines.

– Origine délibérée (H3). Les chinois auraient fabriqué une arme biologique et auraient volontairement initié la pandémie pour « abattre l’Occident et s’emparer de la suprématie mondiale ». Ce genre de thèse a un degré de plausibilité proche de celle de la poudre de perlimpinpin de Colin Powell à l’ONU, poudre étant sensée représenter un échantillon des armes de destruction massives de Saddam Hussein. Pourquoi cette thèse n’est-elle pas crédible ? Parce que les Chinois ont toujours inscrit la montée en puissance de leur pays dans le temps long et que, contrairement à leurs concurrents occidentaux, ils privilégient la paix, favorable aux activités commerciales, leur domaine de prédilection, à la guerre, toujours désastreuse pour ceux qui la font. Pourquoi la Chine irait-elle se fourvoyer dans ce genre d’opération à haut risque face à un Occident en déclin et alors même que la suprématie économique mondiale lui est promise à moyen terme ? Par ailleurs, les sites internet qui tentent de promouvoir cette thèse sont des sites souvent anglo-saxons qui représentent la frange la plus extrême des néoconservateurs : Ceux qu’une guerre contre la Chine ne dérangerait pas, persuadés qu’ils sont qu’ils la gagneraient. Observons qu’aucun service de renseignement et aucun média mainstream n’a jamais repris cette thèse à son compte.

2 – Responsabilité US : 

C’est une thèse défendue par les Chinois, donc quasi-totalement absente de nos médias, et qu’il nous faut par conséquent détailler davantage.

La délégation militaire US aux Jeux Mondiaux militaires d’octobre dernier aurait, par accident ou délibérément, importé le coronavirus en Chine et y aurait donc initié l’épidémie.

Cette thèse est-elle possible et plausible ?

Sans pour autant la privilégier, ma réponse est oui pour les raisons suivantes :

– Un reportage de la chaîne TV israélienne Channel 12 repris par la chaîne TV française i24 nous apprend qu’un rapport de la CIA a été remis dans la deuxième semaine de Novembre 2019 au Président Trump. Ce rapport annonçait l’épidémie de coronavirus en Chine. Ce rapport classifié n’aurait pas été jugé «intéressant» par Trump, mais ses conclusions auraient été transmises à l’OTAN et à Israël. Cette information venue d’Israël est particulièrement intéressante.Visionnez la vidéo.

https://www.i24news.tv/fr/actu/international/1587061098-le-renseignement-americain-a-mis-en-garde-israel-contre-le-coronavirus-mi-novembre-channel-12

Les chaînes TV Channel 12 et i24 n’ont pas la réputation d’être des chaînes TV à Fake News lorsqu’elles traitent d’un sujet concernant leur allié US. En clair, cette information est très probablement vraie. Elle n’a d’ailleurs pas été démentie par le Secrétaire d’État US et par la CIA qui n’hésitent jamais à le faire lorsque c’est nécessaire…

Décryptons : Pour qu’un rapport soit remis au Président US en deuxième semaine de novembre, son rédacteur doit se fonder sur des certitudes collectées et assemblées dans les jours précédents, donc juste après les Jeux mondiaux militaires. Certains athlètes français pensent et/ou déclarent aujourd’hui avoir été contaminés lors de ces championnats. Selon TF1 d’hier soir, on aurait trouvé en France un possible patient zéro français en deuxième quinzaine de novembre.

Questions :

– Comment la CIA pouvait-elle savoir avec autant de certitude à la fin des Jeux mondiaux qu’un virus dangereux allait initier une épidémie à Wuhan?

– Pourquoi a-t-elle rédigé un rapport « classifié », alors qu’une information concernant le monde entier aurait dû recevoir une diffusion plus large?

– Pourquoi la CIA n’a-t-elle prévenu que l’OTAN et Israël, ses alliés militaires, alors que la nouvelle aurait dû intéresser la Chine et beaucoup d’autres partenaires asiatiques qui auraient peut être pris des mesures plus tôt?

– Comment se fait-il que des accusations soient portées contre la Chine d’avoir alerté trop tard en janvier alors que la CIA savait dès novembre et avait déjà alerté l’OTAN et Israël?

– La CIA aurait-elle pu, de son plein gré et à l’insu du Président US, jouer un coup qui aurait plutôt bien débuté entre novembre et février, mais qui aurait très mal tourné pour les occidentaux entre mars et mai?

Quelques renseignements complémentaires permettent de prendre cette hypothèse au sérieux.

1 – Il y a des précédents dans les mensonges avérés US et les coups tordus: on se souvient tous de la poudre de perlimpinpin de Colin Powell à l’ONU pour déclencher une guerre meurtrière de changement de régime en Irak, mais aussi de l’affaire des couveuses du Koweït, des faux massacres de Timisoara, de Racack ou de Benghazi… Le mensonge et les coups tordus sont donc dans les gènes de la CIA. Son ancien chef et actuel Secrétaire d’État US Mike Pompeo n’a-t-il pas déclaré lui même: « Lorsque j’étais directeur de la CIA, nous avons menti, triché, volé… C’était comme si nous avions reçu une formation complète pour le faire »*

2 – On sait que la Chine menace la suprématie économique mondiale des USA et a, pour cela, été inscrite comme la menace numéro un dans la « 2018 National Military Strategy » US.

3 – On sait que les USA ont de nombreux laboratoires d’études pour élaborer des armes biologiques (quelques uns sur leur territoire dont celui de Fort Detrick, mais 25 autres dans des pays étrangers) et on sait aussi qu’ils ont déjà travaillé sur les coronavirus.

Fort Detrick est l’un des principaux laboratoires US d’élaboration d’armes biologiques

4 – On sait qu’il existe dans la gouvernance US ou dans l’oligarchie financière qui la conseille et la soutient des gens assez fous et malintentionnés pour tenter ce genre de coup tordu.

Conclusion : Je n’écarte encore aucune des thèses évoquées ci-dessus, mais j’ai tendance à en privilégier une. A chaque lecteur de privilégier la sienne…

Dominique Delawarde, général (2s) est un ancien chef du bureau Situation-Renseignement-Guerre Électronique de l’Etat-major Interarmées de Planification Opérationnelle. Il fait des points réguliers sur la pandémie de Covid-19.

*A voir : video, Mike Pompeo et l’arme du mensonge

1 réponse

  1. 15 mai 2020

    […] Lire la suite… […]

Ajouter un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :