Une contre-histoire de Napoléon Bonaparte, par Henri Guillemin

Le bicentenaire de la mort de Napoléon est l’occasion de remettre l’église au milieu du village au sujet de cet empereur autoproclamé des Français, avec le décryptage formidablement éclairant – et probablement inégalé à ce jour – qu’en avait fait l’historien et conteur émérite Henri Guillemin en 1968 sur la chaîne suisse RTS.

Vous avez ci-dessous un travail de compilation de ses conférences télévisées en une seule vidéo (audio seul), et pour ceux qui préfèrent les voir une à une, et plus confortablement avec l’image, vous trouverez les vidéos de RTS derrière ce lien.

Introduction de RTS :
Henri Guillemin raconte l’épopée napoléonienne dans une collection de dix-sept documents captivants. Avec passion et sans renier son sens critique, l’historien se confronte au mythe de l’Empereur. De la naissance de Napoléon Bonaparte en Corse le 15 août 1769 à sa mort le 5 mai 1821 sur l’île de Sainte-Hélène, Guillemin décrit un général impitoyable qui « ne convoite que la considération, l’argent et le plaisir ».

 

Ajouter un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :