Catégorie : En bref

Fake news, propagande, médias, mensonges, USA, CNN, Trump, Russie,

USA : Project Veritas – ‘Les médias grand public sont des menteurs, fermons-les’

Nous avions déjà parlé dans ces pages de l’association Project Veritas de James O’Keefe, qui s’était signalée en 2009 par la révélation d’un vaste réseau de corruption, étendu sur tout le territoire des États-Unis sous les auspices d’une association abondamment financée par les deniers publics, ACORN. Cette fois, Project Veritas a les grands médias en ligne de mire…

La nouvelle politique étrangère américaine en une minute : « allez vous faire f… e ! »

« Pour son premier voyage officiel, le président est parti avec une position claire, le monde n’est pas une « communauté mondiale », mais une arène où les pays, les acteurs non-gouvernementaux et les entreprises sont en compétition pour leurs profits et avantages. » – dixit les conseillers de Donald Trump. Finie la façade de bonnes manières, l’Amérique montre les dents.

Manchester, MI5, Libye, attentat,

La connexion Manchester-Libye en cinq minutes

Qui était le terroriste Salman Obeidi, ou plutôt, qui était son père ? Un terroriste lié à la Libye, à l’Arabie Saoudite et à al-Qaïda bien connu des services de renseignements britanniques… Un profil clair et concis par Pepe Escobar

Trump, voyage, vente d'armes, Israël, russophobie,

Washington contre Trump

Aux USA, l’ambiance reste au mccarthysme le plus halluciné. Trump peut bien avoir vendu pour 350 milliards de dollars d’armes à l’Arabie Saoudite et avoir ainsi satisfait le complexe militaro-industriel américain, l’État profond, qui ne lui pardonne pas sa victoire face à la candidate adoubée par le système, ne l’en poursuit pas moins de sa vindicte. État des lieux.

Trump, media bias, propaganda, anti-trump, coverage,

Une étude de Harvard révèle l’ampleur des biais médiatiques contre Trump

Une nouvelle étude majeure de l’université de Harvard a révélé la véritable étendue des biais des médias dominants contre Donald Trump. Selon leurs évaluations, le ton de quelques-unes des plate-formes médiatiques était négatif dans 98% de leurs reportages et articles, un taux d’hostilité beaucoup plus important que pour les 100 premiers jours des trois administrations précédentes.

Un étudiant infiltré dans une usine d’iPhones explique pourquoi l’emploi ne sera pas rapatrié

« Même s’ils transfèrent les usines aux États-Unis, les travailleurs seront remplacés par des robots », explique Zeng, étudiant chinois infiltré dans une usine. En Chine, l’usine Pegatron utilise déjà selon ses dires des robots pour monter les appareils photo des iPhones ou encore pour l’insertion de la batterie. Selon lui, les robots sont plus précis que les humains, et la précision est cruciale pour ces deux composants. »

Baril, bombe, Syrie,

L’énigme des bombes-baril

Craig Murray, un des collaborateurs de Wikileaks, met le doigt sur un phénomène orwellien très intéressant : la force des mots et des symboles pour maquiller et déformer les réalités de terrain. Ou comment manipuler son audience seulement en choisissant tels mots plutôt que tels autres, sans même avoir à se préoccuper de leur définition ou des réalités qu’ils recouvrent, juste pour leur effet immédiat et pour déclencher des réactions pavloviennes dans le public, qui se retrouve ainsi littéralement enfermé dans une vision du monde déconnectée de la réalité.

Nouveau revirement possible de Washington : vers une résurrection du TTIP ?

« Par la voix de Paul Ryan, président de la Chambre des représentants américaine, Washington a fait savoir que les négociations autour du partenariat transatlantique pour le commerce et l’investissement – TTIP ou TAFTA – n’étaient pas enterrées. En visite à Londres le 20 avril avec une délégation de la chambre basse du Congrès pour discuter d’un nouvel accord commercial entre son pays et le Royaume-Uni, le député républicain du Wisconsin a affirmé que « les États-Unis continueront à travailler de près avec [leurs] amis européens, et définiront la marche à suivre pour les négociations du TTIP».

Un conseiller du Kremlin révèle le ‘remède à l’agressivité des USA’

« Les États-Unis n’ont aucun autre moyen de forcer les autres à utiliser le dollar que le gourdin. C’est pour cette raison qu’ils sont dans une guerre hybride avec le monde entier pour transférer le fardeau de leur dette sur d’autres pays, pour confiner tout le monde au dollar et pour affaiblir les pays qu’ils ne peuvent pas contrôler. »

L’ignorance, c’est la force

Un bref article qui se raccorde à l’analyse de Justin Raimondo publiée hier qui, si elle avait des mots durs, est amplement dépassée par Publius Tacitus (un intervenant du blog américain d’analystes militaires et de renseignements Sic Semper Tyrannis), pour qui l’extase quasi-sexuelle consternante déclenchée dans les médias et le public des USA par les missiles de Trump explique par quel processus un pays peut basculer dans des aberrations comme le nazisme. Le sadisme et la haine irraisonnée sont-ils si contagieux ?