Catégorie : Histoire

Nous nous battons au sujet de statues parce que nous n’apprenons pas les réalités de l’Histoire

Tourner le dos aux iniquités de son histoire en abattant des statues de personnages controversés, c’est lui passer un coup de gomme mal venu. Les laisser en place sous-entend une approbation. Le dilemme semble insoluble. Mais si ces statues n’étaient qu’un détail et que la solution se trouvait ailleurs ?

Il était une fois le Rojava…

Bâtir un nouveau Moyen-Orient, à leur profit, sur les ruines de l’empire ottoman est l’un des buts premiers des puissances occidentales depuis la Première Guerre mondiale. A ce jour, les tentatives d’ingérence, réussies ou non, n’ont pas cessé. L’entité territoriale de fantaisie connue sous le nom de Rojava n’en est qu’un des derniers avatars. – Par Michel Raimbaud

L’Eurafrique et le mythe de l’indépendance

L’indépendance n’a pas décolonisé les pays africains et n’a pas mis fin à l’exploitation européenne. Une remontée historique dans les causes de la perpétuation du schéma colonial sous sa forme actuelle éducorée, mais toujours aussi présente, permet d’en comprendre la raison.

Syrie, Kurdes, Kurdistan, USA, Etats-Unis, Russie, Manbij, Erdogan, Turquie, YPG,

Trahir les Kurdes est une vieille habitude américaine

Le président américain Donald Trump est fermement condamné par des voix bipartisanes de Washington pour avoir « vendu » les Kurdes en Syrie. Mais les plus hystériques, selon lesquels l’honneur de l’Amérique a été souillé par Trump sont à bien des égards ridicules, étant donnée la longue histoire de trahison des Kurdes par les États-Unis.