Catégorie : Histoire

Hitler propagande nazi nazis, maison,

Années 30 : Comment la ‘guimauve’ des médias a aidé Hitler à accéder au pouvoir

Comme nous le savons désormais à la suite des travaux d’historiens comme Anthony Sutton, Jacques R. Pauwels, Edwin Black, Charles Higham ou encore David Talbot, les USA et plus généralement, le grand capital n’étaient en rien opposés à Adolf Hitler, bien au contraire : pour eux, il représentait un bon placement et une garantie contre le communisme qui, à la suite de la Révolution d’Octobre 1917 en Russie, menaçait de s’étendre progressivement à toute l’Europe.

Juste après la Seconde Guerre mondiale, les Anglo-américains ont planifié des frappes nucléaires de masse contre l’URSS

Quelques semaines après la fin de la Seconde Guerre mondiale et la défaite de l’Allemagne, deux alliés de l’Union Soviétique, les États-Unis et la Grande-Bretagne, se sont hâtés de développer des plan militaires destinés à démanteler l’URSS et à anéantir ses villes par des frappes nucléaires massives.

Tirailleurs, Thiaroye, Sénégal, colonies, France, Première Guerre mondiale, Deuxième Guerre mondiale,

Le massacre de Thiaroye, une conséquence de l’esprit colonial ?

En décembre 1944, à Thiaroye au Sénégal, des officiers français massacrent des tirailleurs sénégalais sans la moindre raison ou justification. A ce jour, aucune explication valable de leur comportement n’a été donnée. Pire : les tirailleurs survivants du massacre ont été poursuivis et condamnés à des peines de prison, officiellement pour « rébellion armée », en réalité pour couvrir la culpabilité des officiers coloniaux. Soixante-treize ans après, l’affaire n’est toujours pas réglée.

Réflexions sur la notion de Peuple

Que l’on soit croyant ou non, un texte qui donne des indications historiques et sociologiques précieuses sur le glissement, également dénoncé par des penseurs comme Jean-Claude Michéa, de l’image idéalisée du peuple en tant que prolétariat héroïque nourrie par des entités comme le PCF en son temps, au populo « Dupont-Lajoie » méprisable et corvéable à merci actuel. Qu’est-ce qui a provoqué une régression et une inversion de perspective pareilles ?

Guerres de l’opium : le viol de la Chine par les puissances occidentales

Retour sur les débuts de la Chine moderne, avec son repère identitaire majeur : non pas le nationalisme de Sun Yat-sen, la république du Kuomintang ou le communisme de Mao comme on pourrait s’y attendre, mais les guerres de l’opium et le siècle d’humiliation de la Chine qui les ont suivies.

Le chemin de fer Congo-Océan, un massacre colonial français

Construit de 1921 à 1934, le chemin de fer Congo-Océan, qui court sur 520 kilomètres de Brazzaville ouest au port de Pointe-Noire sur un terrain instable, à travers ponts et tunnels, berges de voies fluviales, escarpements et jungles presque impraticables, reste encore aujourd’hui l’un des exemples majeurs de voies de communication terrestres de l’extrême, de celles dont on fait des documentaires à sensation. Mais là ne s’arrête pas sa réputation : elle est également connue comme l’une des constructions les plus meurtrières de l’histoire des colonies.

De la Corée à Abou Ghraib – la guerre, les armes biologiques, la torture et retour à la guerre

« Les USA et le Royaume-Uni avaient développé des programmes d’armement biologiques au cours de la Deuxième Guerre mondiale, mais ces armes n’ont pas été employées sur le front européen. Les Japonais employaient des armes biologiques, avec un succès mitigé, en Chine et ailleurs. A la fin de la Deuxième Guerre mondiale, l’Unité 731 de guerre biologique japonaise avait été capturée par les USA. » Les armes biologiques développées par les Japonais ont ensuite été employées par les USA contre des populations civiles et des unités militaires nord-coréennes et chinoises. En toute illégalité.

Trump – en Corée du Nord, ce sont des êtres humains que vous allez assassiner !

Un danger d’attaque de la Corée du Nord par les USA – et non l’inverse – existe, malgré les efforts diplomatiques de la Chine pour en dissuader le régime Trump. Et comme toujours dans ces cas-là, la propagande commence par déshumaniser ceux qu’on se propose de bombarder. D’où l’importance de textes comme celui d’Andre Vltchek.

Crimée : De la Guerre mondiale 0 à la Troisième

Aujourd’hui, nous nous souvenons peu de ce que nous appelons la guerre de Crimée (1853-1856), même si elle a été la plus grande guerre jamais menée dans l’Histoire jusque-là. Elle a préfiguré plusieurs des éléments qui reviendraient plus tard dans les deux guerres mondiales du XXe siècle, à tel point qu’on pourrait l’appeler « Guerre mondiale 0 ».