Étiqueté : Afrique

L’Eurafrique et le mythe de l’indépendance

L’indépendance n’a pas décolonisé les pays africains et n’a pas mis fin à l’exploitation européenne. Une remontée historique dans les causes de la perpétuation du schéma colonial sous sa forme actuelle éducorée, mais toujours aussi présente, permet d’en comprendre la raison.

La guerre de l’huile

Depuis ces vingt dernières années, la culture du palmier à huile est régulièrement accusée d’être responsable de nombreux maux : déforestation massive, disparition d’espèces animales, appauvrissement des sols, impact sur le climat, etc, et pour l’huile elle-même, le tableau n’est guère plus réjouissant, avec par exemple un taux trop élevé d’acides gras saturés – même si sa nocivité n’a pas pu être prouvée. Les torts attribués à l’huile de palme sont-ils fondés ? Leslie Varenne a mené l’enquête.

L’inquiétude de Macron sur la présence chinoise en Afrique tient à la préservation des richesses de l’Occident

« Quand je vois des dirigeants occidentaux sourire, serrer des mains et distribuer de sages conseils, main sur le cœur, au cours de leurs tournées en Afrique, je m’installe confortablement pour profiter du spectacle, parce que vous savez que vous allez assister à de l’hypocrisie de première catégorie ». Exemple.

Haïlé Sélassié, Julius Nyerere, Patrice Lumumba, Kwame Nkrumah, Ben Bella, Kwame Toure, Muammar Gaddafi, Libye, Marcus Garvey, W E DuBois, Malcolm X, Paul Robeson, Tanganyika, Congo, RDC, OTAN,

L’éternel retour de l’idée panafricaine

Il y a des idées qui ne mourront jamais, malgré le temps qui passe ; leur force et leur portée sont trop grandes. La Journée de la libération de l’Afrique rappelle, célèbre et réaffirme chaque année l’idée, l’histoire, et la vision d’une des ces idées, le panafricanisme.

Afrique, Arabie Saoudite, Congo, Corée du Nord, Iran, Libye, Moyen-Orient, UE, Ukraine, USA, Macédoine, prédictions, géopolitique,

Prédictions pour 2018, troisième et dernière partie

Une troisième livraison de prévisions pour 2018, avec de quoi comprendre au moins quelques-uns des développements futurs d’événements en cours. Si la situation s’améliore dans certaines parties de la planète, en particulier avec le projet bâtisseur et pacifique de la nouvelle Route de la soie chinoise, à d’autres endroits, elle reste sombre et peut même malheureusement basculer dans la pire plaie de l’humanité, la guerre.