Étiqueté : Allemagne

Poutine, mandat, Russie, Economie, Nouveau,

Poutine dévoile sa nouvelle stratégie : ‘la Russie d’abord’

Vladimir Poutine a été intronisé nouveau président au cours d’une grande cérémonie au Kremlin lundi. Dès le début de son quatrième mandat, il a annoncé le recentrage des politiques russes sur le développement du pays. En route pour une place dans le groupe de tête des puissances économiques mondiales ? Pas si les USA peuvent l’en empêcher. Mais le peuvent-ils ?

Un Français bien remuant

Macron est fréquemment décrit comme un Tony Blair français, mais il me semble se rapprocher davantage d’une version française de Margaret Thatcher, qui cherche à distraire son opinion publique de sa très impopulaire destruction néolibérale des protections des travailleurs par des politiques militaristes triomphalistes.

Huit faux drapeaux qui ont marqué l’histoire

Le représentant russe auprès de l’Organisation pour l’interdiction des armes chimiques (OIAC) a qualifié lundi de «provocation flagrante» la présumée attaque chimique du 7 avril à Douma. De telles provocations sont lourdes de conséquences. D’autres «incidents» sous faux drapeau dont provoqué des guerres dans le passé, par exemple…

La bataille de Stalingrad : un tournant de l’Histoire

Il y a 75 ans, les Soviétiques infligeaient une défaite mémorable à l’Allemagne, une « razgrom », pour le dire dans leur langue. C’est à Stalingrad que prend définitivement fin la Blitzkrieg des nazis. Les Soviétiques y ont encerclé 300 000 Allemands. Ceux-ci capitulent le 2 février 1943.

Discours de haine, liberté d'expression, opinion, totalitaire,

Allemagne : « Épargnez-nous la police de la pensée ! »

L’Allemagne, qui verrouille l’expression des opinions avec une nouvelle loi entrée en vigueur le 1er janvier dernier, voit un levée de boucliers contre cette atteinte à la première des libertés, celle de s’exprimer en public. Il faut dire qu’avec un double passé de censure totalitaire, celui de l’Allemagne nazie et ensuite celui de la RDA, il n’est pas assuré que ce pays soit le meilleur terrain d’expérimentation en matière de contrôle de l’opinion.

Brexit, UE, May, Barnier, Juncker, Irlande, négociations, Charles Gave,

Angela Merkel et ses petites contrariétés…

Madame Merkel rencontre, à l’évidence, des difficultés extrêmes pour former un gouvernement. Le Président de la république, qui en Allemagne n’a qu’un rôle honorifique, a enjoint aux différents partis consultés de faire le maximum d’effort pour arriver à un compromis. Le fait qu’il ait dû se livrer à cette déclaration montre bien que l’Allemagne est, aujourd’hui, plongée dans une crise politique profonde. – Par Jacques Sapir