Étiqueté : Arabie Saoudite

Turquie, Erdogan, Palestine, Jerusalem, Organisation de la coopération islamique, OCI, Sommet, Istanbul,

Le sommet d’Istanbul et les ramifications de l’affaire Khashoggi

Le sommet Russie-Turquie-Allemagne-France à Istanbul d’hier (27 octobre) est un événement extraordinaire. Le Kremlin a déployé une stratégie bien pensée en minimisant le sommet comme simple « comparaison de notes », et en ne parlant pas de percée. Pourtant, Istanbul est une importante percée — sur fond de ramifications de la sinistre affaire Khashoggi.

Khashoggi, MBS, Arabie Saoudite, Goldman Sachs, CitiGroup, Bank of America, Ben Nayef, Trump, Vision 2030, privatisation, Aramco, Sabic, Uber, austérité, Khalid, ben Salmane, Yémen, Complexe militaro-industriel, vente d'armes,

Du rififi chez les néolibéraux : la vraie raison de l’hallali contre MBS

La véritable raison pour laquelle la hache de guerre a été déterrée contre MBS n’est pas un seul meurtre extrajudiciaire — une pratique dont les Saoudiens sont coutumiers depuis longtemps, et jusqu’ici en toute impunité — mais le fait que MBS se soit mis à dos l’ensemble du complexe militaro-industriel américain et les plus grandes institutions financières du monde, dont Goldman Sachs et CitiGroup.

Arabie, Saoudite, Russie, pétrole, yuans, alliance, allié, Ben Salmane, MBS, Poutine, Moyen-Orient, MO, TASS, interview, Khaled, al-Faleh, GNL, Yamal, Hangzhou, G20, OPEP+, OPEP, Visite, Moscou, Khashoggi,

Dans le besoin, l’Arabie Saoudite trouve une amie – la Russie

Loin des réactions à chaud et de l’emballement médiatique, pour en comprendre les enjeux géopolitiques, l’envers du décor de l’affaire Khashoggi. Les effets catastrophiques potentiels d’une alliance pétrolière russo-saoudienne sur l’économie des USA sont-ils à relier à leur fuite en avant actuelle ?

Lavrov, Trump, Syrie, Attaque, Chimique, ONU, Al-Qaïda, Al Nosra, Daech, EI, Bolton, Idlib, Aegis, Al Oudeid, Rukban, OIAC, Douma,

La Russie sabote le nouveau plan de Trump contre la Syrie

Le vendredi 31 août, le ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Lavrov a annoncé que la Russie avait remis à l’OIAC (Organisation pour l’interdiction des armes chimiques), et à l’ONU, la « preuve » selon laquelle le gouvernement américain avait travaillé à mettre en scène une attaque chimique en Syrie.