Étiqueté : Daesh

Empire américain : pourquoi Washington ne réduit jamais volontairement sa présence militaire dans les pays où elle s’installe

Si Trump avait récemment parlé de retirer ses troupes d’Afghanistan, c’est purement de communication électorale qu’il s’agissait : les Américains sont en majorité contre cette guerre. Mais que Washington renonce réellement à son occupation de l’Afghanistan est une toute autre affaire.

Comment la guerre de l’Occident en Libye a stimulé le terrorisme dans 14 pays

« Huit ans après la guerre de l’OTAN en Libye de 2011, alors que le pays entre dans une nouvelle phase de son conflit, j’ai fait le point sur le nombre de pays dans lesquels le terrorisme s’est propagé comme un produit direct de cette guerre. Le nombre est d’au moins quatorze. » – Par Mark Curtis, historien et analyste britannique

guerre, hybride, USA, Iran, Venezuela, Cheney, Hamza, ben Laden, al-Nosra, al-Qaïda, Bolton, Pompeo, Pakistan, Inde, attaque, Zakharova, Lavrov, Guaido, cyberattaque, Nitro Zeus, sanctions, doctrine, Monroe, Petrobras, Brésil, Rousseff, Lula, RAND, Corporation, simulations, première, frappe, nucléaire,

USA : les guerres hybrides de l’empire du chaos en mode turbo

Qu’est-ce qu’une guerre hybride ? C’est une guerre multiforme : politique, diplomatique, d’influence à travers de la propagande de masse et des « fake news », de cyber-attaques, de poursuites judiciaires, d’interventions dans les processus électoraux étrangers, de révolutions de couleur, de sanctions, d’attaques terroristes, de coups d’Etat, de transferts d’armes à des milices, de corruption des élites des pays ciblés, etc. Elle peut impliquer des actions militaires conventionelles.

Irak, Syrie, Iran, Liban, Daesh, EI, évacuation, Daech, USA, Trump, Raqqa, Damas, Frontière, Kurdes,

L’échec de la politique américaine ouvre la frontière irako-syrienne et la route Iran-Beyrouth

« L’élimination imminente de la menace que représente l’EI a donné lieu à une rare rencontre. Le chef d’état-major iranien, le ministre syrien de la Défense et le chef d’état-major irakien se sont réunis à Damas, la capitale syrienne, et ont décidé de rouvrir les frontières entre l’Irak et la Syrie. » – C’est une nouvelle majeure pour l’avenir de quatre pays : l’Iran, l’Irak, la Syrie et le Liban, quatre pays-étapes de l’ancienne et future Route de la soie.