Étiqueté : Deuxième Guerre mondiale

URSS, Union soviétique, Communisme, Russie, Russophobie, Hystérie, Propagande, Nucléaire, Deuxième Guerre mondiale, OTAN, de Gaulle, Eltsine, Poutine, Complexe militaro-industriel, USA, Etats-Unis, Coup d’État, Ukraine, Syrie, Wesley Clark, Afghanistan, Irak, Soudan, Libye,Syrie, Yémen, Terrorisme, Libéralisme, Hégémonie,

Contre-histoire de la “guerre froide”, par Bruno Guigue

De l’Ukraine à l’affaire Skripal, de la Syrie au Russiagate, l’actualité offre sa ration quotidienne de ce qu’il faut bien appeler la nouvelle « guerre froide ». Comme au bon vieux temps, le monde est divisé entre les bons et les méchants, et on subit une avalanche impressionnante de propagande.

Huit faux drapeaux qui ont marqué l’histoire

Le représentant russe auprès de l’Organisation pour l’interdiction des armes chimiques (OIAC) a qualifié lundi de «provocation flagrante» la présumée attaque chimique du 7 avril à Douma. De telles provocations sont lourdes de conséquences. D’autres «incidents» sous faux drapeau dont provoqué des guerres dans le passé, par exemple…

La bataille de Stalingrad : un tournant de l’Histoire

Il y a 75 ans, les Soviétiques infligeaient une défaite mémorable à l’Allemagne, une « razgrom », pour le dire dans leur langue. C’est à Stalingrad que prend définitivement fin la Blitzkrieg des nazis. Les Soviétiques y ont encerclé 300 000 Allemands. Ceux-ci capitulent le 2 février 1943.

Les 75 ans du Normandie-Niemen (GC-3)

Le régiment d’aviation «Normandie-Niemen» est la seule unité de combat étrangère à s’être battue, lors de la Seconde Guerre mondiale, sur le territoire soviétique. – Article de Jaques Sapir

Dunkerque, Dunkirk, Stonne, Guderian, Billotte, Domercque, Gembloux, Villers-Bocage, Abbeville, Allemagne, Panzers, Pétain, Nolan, Hitler, Kriegsmarine, Norvège, Lion de Mer,

Dunkerque de C. Nolan et la vérité sur les combats de mai-juin 1940

« Le film « Dunkerque » (Dunkirk) qui vient de sortir sur les écrans dans différents pays, dont la France, relance le mythe d’une armée française qui ne se serait pas battue lors des tragiques semaines de mai et de juin. De fait, ce film mélange un point de vue allemand et un point de vue (non professionnel) américain. La réalité fut toute autre.  » – Par Jacques Sapir

Cocaïne, Bolivie, Klaus Barbie, Trafic de drogue, Dealer,

Cocaïne : Klaus Barbie, les USA et la connexion nazie

« Barbie était si profondément impliqué dans le business de la cocaïne – et à partir d’une position de pouvoir clairement approuvée par la CIA – que la Bolivie était rapidement devenue le fournisseur principal de la drogue aux tous nouveaux cartels colombiens. Et dès le début des années 80, la Bolivie était devenue un des principaux fournisseurs de drogue des USA. »