Étiqueté : Droit

Présidentielles 2020 : l’Amérique en route vers le mur ?

Depuis qu’elle a été énoncée par les grands médias américains le 4 novembre, l’affirmation « Joe Biden président en exercice des États-Unis d’Amérique à partir du 20 janvier » est devenue un dogme. Mais en fait, rien n’est joué. Par Régis de Castelnau

violences, policières, légitime, liberté, droit, manifestation, classement, sans suite, Justice, légal,

Les violences policières sont toutes des violences illégitimes

Les mots ont un sens, en particulier au regard du droit, qui est notoirement pointilleux sur le sujet. Cela nous vaut une saine analyse du concept de « violence légitime » derrière lequel s’abrite l’Etat – tel que réinterprété par Macron – pour y aller de violences sans frein contre des manifestants, par l’avocat émérite Régis de Castelnau.

Affaire Delevoye : Emmanuel Macron et l’article 5 de la Constitution

L’invraisemblable feuilleton Delevoye constitue une illustration assez consternante de l’état de dégradation des institutions de notre République. Nous avons désormais atteint un niveau tel de corruption, au sens de corrosion, des pouvoirs publics que notre charpente institutionnelle est complètement délabrée. – Par Régis de Castelnau

Assange face à un tribunal fantoche

Hier, Julian Assange comparaissait devant le tribunal de première instance de Westminster pour la première audience de sa procédure d’extradition. L’ancien ambassadeur et collaborateur de Wikileaks Craig Murray y était. Ce qu’il a à nous dire sur ce qu’est devenu le système judiciaire d’un pays d’Europe, le très libéral et éclairé Royaume-Uni, est effrayant.

Euthanasie, mort, Vincent, Droit, juridique, acharnement, thérapeutique, vie,

Mourir dans la dignité ? Les tristes leçons de l’affaire Lambert

« L’affaire Vincent Lambert qui agite l’opinion publique française depuis maintenant six ans raconte beaucoup de choses sur notre société. Divisée en des camps irréconciliables, on découvre sa difficulté à accepter le tragique de l’existence humaine et à regarder la mort en face. » – Par Régis de Castelnau