Étiqueté : EAU

Yémen : début de la fin de la guerre

La guerre au Yémen a débuté en 2015 sous la forme d’une entreprise conjointe des princes héritiers saoudien et émirati conçue comme un nouveau front contre l’Iran. Aujourd’hui, l’Arabie Saoudite se retrouve seule à être encore engagée dans cette guerre. Pour combien de temps, et à quel prix ?

Comment les Houthis ont renversé l’échiquier

Ce qui s’est passé samedi dernier avec l’attaque houthie contre l’Arabie Saoudite bouleverse la donne géopolitique mondiale, sans même parler des structures militaires conventionnelles et des stratégies fondées sur des armements lourds, qui vont être à revoir de fond en comble, et de la question de la sécurisation des zones pétrolières et gazières alliées des USA. Un casse-tête pour think tanks washingtoniens. Par Pepe Escobar

Yémen : une humiliante défaite en vue pour les USA

Le 17 août dernier, Moon of Alabama annonçait la fin de la guerre au Yémen (lien en français dans l’article). Il semble aujourd’hui qu’il avait raison avec un peu d’avance : aujourd’hui, l’administration Trump avoue négocier discrètement avec les Houthis pour mettre fin aux hostilités.

Les Houthis du Yémen représentent-ils l’avenir de la guerre ?

Si vous voulez voir l’avenir de la guerre, observez attentivement les combats au Yémen. Là-bas, les Houthis, un groupe rebelle basé dans le nord-ouest du pays, ont combattu les militaires richement financés et équipés de l’Arabie Saoudite et des Émirats Arabes Unis, jusqu’à les vaincre. Ils se sont même montrés capables de lancer des attaques jusqu’au sein de l’Arabie Saoudite. Comment ?

New York Times, Washington Post, Khashoggi, Syrie, Daech, EI, journaliste, médias, Ben Salmane, réformiste, Bezos,

Moyen-Orient : nouvel axe Turquie-Iran-Qatar, l’Arabie Saoudite furieuse

Les conséquences de plus de huit années de guerre en Syrie ont changé la dynamique régionale d’une manière imprévue pour les États-Unis et leurs alliés. Grâce à des documents fuités, nous savons depuis un certain temps déjà que l’objectif provisoire de Washington était, à tout le moins, de déstabiliser le gouvernement Assad dans l’espoir de réduire l’influence iranienne. Cette stratégie anti-Assad s’est retournée ses auteurs…

Conflit Inde-Pakistan : ce qu’il faut savoir

Une récente attaque terroriste au Cachemire pourrait ouvrir la voie à un conflit majeur entre l’Inde et le Pakistan après que l’Inde ait commencé à bombarder le territoire pakistanais. Comme toujours, les causes de ces problèmes sont ignorées par les médias, et le sujet n’a pas l’air de les passionner — alors que ce sont deux puissances nucléaires.