Étiqueté : France

Fake News, internet, réseaux, sociaux, Pitié, Salpêtrière, attaque, 1er mai, vidéos, médias, propagande,

« Attaque » de la Pitié : Internet et les réseaux, armes de la vérité

Où l’on a vu des politiques affirmer en toute bonne foi apparente, et malgré l’invraisemblance de la chose, que des manifestants avaient « attaqué » un hôpital, et la majorité des médias leur emboîter le pas sans le moindre questionnement. Pour revenir piteusement sur cette fake news quelques heures plus tard, sous la pression des vidéos, témoignages et fact-checkings » variés. – Par Régis de Castelnau

L’Etat : Un éléphant dans le salon de la droite

Historiquement, la droite défendait le pouvoir clérical et royal… en l’absence des deux, quand elle ne défend plus l’Eglise ou le roi, que lui reste-t-il à défendre ? L’identité nationale, peut-être, et surtout le pouvoir suivant : celui de l’argent. D’où sa déchéance.

L’inquiétude de Macron sur la présence chinoise en Afrique tient à la préservation des richesses de l’Occident

« Quand je vois des dirigeants occidentaux sourire, serrer des mains et distribuer de sages conseils, main sur le cœur, au cours de leurs tournées en Afrique, je m’installe confortablement pour profiter du spectacle, parce que vous savez que vous allez assister à de l’hypocrisie de première catégorie ». Exemple.

Emmanuel Macron s’inquiète du délitement de l’Union européenne

Il y a près de deux ans, le jeune banquier prenait possession de la magistrature suprême au son de l’hymne à la joie. La joie n’a pas duré. Le président, qui se faisait fort de ré-enchanter le « rêve européen », s’est heurté à la réalité : mis à part un pan de fidèles convaincus à jamais qu’il faut « toujours plus d’Europe », le « produit » UE se vend de plus en plus mal…

gilets, jaunes, médias, journalistes, journalisme, crise, confiance, hostilité, fake news, complotisme, déontologie, déni, violences, policières, casseurs, démocratie, liberté, expression, inforamtion, investigation, médiocrité, tina, libéralisme,

Interdit d’interdire : Les 100 jours des Gilets jaunes, quel bilan ?

Frédéric Taddeï reçoit l’avocat des Gilets jaunes rouennais François Boulo, l’auto-entrepreneuse Laëtitia Dewalle, Maxime Nicolle dit « Fly Rider » et Hayk Shahinyan, ancien acolyte d’Ingrid Levavasseur. Incultes, complotistes, agressifs ou, selon le dernier élément de langage à la mode, « haineux », les Gilets jaunes ? A vous de juger.

Syrie, Douma, BBC, Propagande, rebelles, Jaish al-islam, mise en scène, attaque, gaz, chlore, sarin, Assad, Missiles, Trump, France, Royaume-Uni, OIAC,

Un producteur de la BBC : « Je peux prouver que l’attaque chimique de Douma était une mise en scène »

Dans un nouvel et incroyable rebondissement, les médias grand public semblent avoir été dénoncés une fois de plus comme une simple extension de la politique étrangère de l’État, et ce précisément par un membre de leur propre camp, celui-là même qui manipule l’opinion en faveur d’un changement de régime en Syrie.

complotisme, Gilets, jaunes, casseurs, black blocs, marteaux, Lorraine, Longwy, Sidérurgie, Lorraine Cœur d’Acier, 1979, autonomes, Grève, Chicago,

Gilets jaunes et manipulations étatiques de la violence : une vieille histoire

« C’était il y a longtemps, 40 ans précisément au moment des grandes luttes ouvrières qui sous la présidence de Valéry Giscard d’Estaing, s’opposaient au démantèlement commencé de la sidérurgie française. La Lorraine et notamment la ville de longwy vivaient une situation de mobilisation populaire intense bénéficiant d’un large soutien dans l’opinion publique. » – Par Régis de Castelnau

Tribune : répression des Gilets jaunes, les libertés publiques en danger

Cette tribune contre les violences exercées à l’encontre des Gilets jaunes et les dérives de la justice française a été reprise sur France Info, entre autres. 59 avocats l’ont signée pour le moment. Les débordements des forces de police françaises commencent par ailleurs à attirer l’attention internationale. L’image de la démocratie à l’européenne, qui pis est dans un de ses bastions historiques, peut-elle se permettre cette dégradation ?