Étiqueté : Inde

One Belt, Route de la soie, Xi, Jinping, Chine, dictateur,

La Route de la soie de Xi est dorénavant verrouillée

Il n’aura fallu que deux phrases à Xinhua pour faire son annonce historique selon laquelle le Comité central du PCC « propose de retirer l’expression « le président et vice-président de la République populaire de Chine ne pourront pas servir plus de deux mandats consécutifs » de la constitution du pays. »

La bombe des BRICS

La doctrine stratégique de Washington décrète que la Russie-Chine ne doit pas être autorisée à devenir prépondérante sur le territoire eurasien. Et pourtant, ce que les BRICS préparent géo-économiquement ne concerne pas seulement l’Eurasie – mais tout l’hémisphère sud. – Par Pepe Escobar

Corée du Nord, DPRK, USA, Guerre, Missiles, Défense, Dissuasion, Nucléaire, Troisième guerre mondiale,

Corée du Nord : pourquoi la prolifération nucléaire?

Depuis le début des années 1990, un pays en particulier – les Etats-Unis pour le nommer – s’est à plusieurs reprises affranchi des règles du droit international. On a pu le constater, du Kosovo à l’Irak. La subversion que ce comportement a impliqué a conduit à une grande incertitude en ce qui concerne l’ordre international, qui a tendu à être de plus en plus régi par le principe de « la loi du plus fort ». – Par Jacques Sapir

Chine, Donald Trump, Impérialisme, Inde, Irak, Iran, OCS, Pakistan, Qatar, Route Route de la soie/One Belt One Road, OBOR, BRI, Russie, Syrie, USA, Arabie Saoudite, Route de la soie, Moyen-orient,

L’occident ne réalise pas ce qui se prépare en Eurasie

Lors du sommet annuel de l’Organisation de coopération de Shanghai (OCS), fondée en 2001, l’Inde et le Pakistan ont été admis comme membres à part entière. Ainsi, aujourd’hui, l’OCS ne se qualifie pas seulement comme l’organisation politique la plus importante – en termes de territoires et de population – au monde ; elle réunit aussi quatre puissances nucléaires. – Par Pepe Escobar

Paix, harmonie et bonheur, et un déluge de yuans

Une nouvelle sorte de mondialisation, non plus fondée sur la primauté du secteur privé et de la finance, mais sur une initiative géopolitique/économique chinoise d’État adressée à des pays souverains, en d’autres termes une interconnexion organisée par les planificateurs du gouvernement chinois, et inscrite dans le cadre d’un monde multipolaire – c’est comme ça que se présente la méga-aventure eurasienne One Belt, One Road. Suite de la couverture du forum de Pékin, par Pepe Escobar.