Étiqueté : Iran

Mogherini, Zarif, JCPOA, accord, nucléaire, UE, Iran, dollar, euro, Bruxelles, Trump, Chine, Russie, SWIFT, SPV,

L’UE tient enfin tête aux USA sur l’Iran

Bruxelles met en place une « structure spéciale » pour contourner le dollar américain et permettre la poursuite des transactions financières avec Téhéran en euros. Cette seule initiative suffit à démontrer que l’UE tente de se positionner en acteur géopolitique sérieux…

Syrie : quels enjeux pour l’accord d’Idlib ?

S’il est vrai que la baisse d’influence de l’Amérique du Nord en Syrie est dû en partie à sa propre réticence à y augmenter son engagement militaire, ainsi qu’à sa forte dépendance à des forces par procuration pour servir ses intérêts, il ne fait guère de doute que l’engagement militaire russe en Syrie en a été le facteur décisif.

Indonésie, Coup d'Etat, Sukarno, Impérialisme, Timor, Syrie, Asie du Sud-Est, Kalimantan, Bornéo, Propagande, Suharto, Lumumba, Congo, Mossadegh, Iran,

De la Syrie à l’Asie du Sud-Est, les mensonges de l’Occident

« Assis dans le magnifique bâtiment de la Bibliothèque nationale de Singapour, dans une salle semi-obscurcie, microfilm inséré dans une machine high-tech, je regarde, puis je filme et photographie plusieurs vieux journaux malaisiens d’octobre 1965 – juste après le coup d’Etat qui avait renversé le président Sukarno. » – Par Andre Vltchek

Yémen, Fake news, USA, Arabie Saoudite, EAU, Média, Guerre, Houthis,

Yémen : les « fake news » des médias américains

Le conflit au Yémen a été largement présenté comme une guerre entre un gouvernement internationalement reconnu et des rebelles soutenus par l’Iran. Mais la réalité locale est plus complexe et la réduire entrave les efforts pour parvenir à la paix.

Internet, Contrôle, liberté, Expression, USA, Etats-unis, Extraterritorialité, Géolocalisation , Identité, bots, Russes, Google Maps, Sécurité,

Un tweet de destruction de masse de Trump attise les tensions avec l’Iran

L’objectif de l’administration Trump est certes un changement de régime à Téhéran, mais ce tweet était-il un contre-feu destiné à éteindre l’incendie médiatique de la « trahison » d’Helsinki, ou visait-il simplement à déstabiliser les géants eurasiens et leur nouvelle Route de la soie ?