Étiqueté : Israël

Turquie, Erdogan, Palestine, Jerusalem, Organisation de la coopération islamique, OCI, Sommet, Istanbul,

La Turquie reprend-elle la tête du monde musulman ?

La Déclaration d’Istanbul de l’Organisation de la coopération islamique, qui reconnaît Jérusalem-Est comme capitale de l’État de Palestine est un événement considérable. Une période de transformation se profile dans le monde musulman — avec la Turquie à la barre ?

Israël, Capitale, Trump, Iran, Turquie, Russie, Jérusalem, Hamas, Palestine, Palestiniens,

Comment la question de Jérusalem fait le jeu de l’Iran, de la Turquie et de la Russie

En prenant une décision aussi lourde de conséquences potentielles que la reconnaissance de Jérusalem comme capitale d’Israël, les USA ont-ils montré leurs limites en matière de diplomatie ? Quoi qu’il en soit, aucun observateur ne comprend la logique qui sous-tend cette démarche ou qui peut y gagner – sauf les adversaires des USA.

Corée du Nord, DPRK, USA, Guerre, Missiles, Défense, Dissuasion, Nucléaire, Troisième guerre mondiale,

Corée du Nord : pourquoi la prolifération nucléaire?

Depuis le début des années 1990, un pays en particulier – les Etats-Unis pour le nommer – s’est à plusieurs reprises affranchi des règles du droit international. On a pu le constater, du Kosovo à l’Irak. La subversion que ce comportement a impliqué a conduit à une grande incertitude en ce qui concerne l’ordre international, qui a tendu à être de plus en plus régi par le principe de « la loi du plus fort ». – Par Jacques Sapir

Syrie, Route de la soie, Belt and Road, One Belt One Road, Syrie, Chine, Russie, Reconstruction,

La nouvelle Route de la soie passera par la Syrie

Pendant qu’à Paris, les présidents des USA et de la France parlent d’établir une « feuille de route » pour la Syrie, la Chine est déjà sur place, contrats en main, pour mener à bien des projets de recontruction et avancer sur sa feuille de route à elle, la nouvelle Route de la soie et l’intégration eurasienne. – Par Pepe Escobar

Trump, voyage, vente d'armes, Israël, russophobie,

Washington contre Trump

Aux USA, l’ambiance reste au mccarthysme le plus halluciné. Trump peut bien avoir vendu pour 350 milliards de dollars d’armes à l’Arabie Saoudite et avoir ainsi satisfait le complexe militaro-industriel américain, l’État profond, qui ne lui pardonne pas sa victoire face à la candidate adoubée par le système, ne l’en poursuit pas moins de sa vindicte. État des lieux.

Un dictateur astucieux face aux puissances coloniales : Nasser et la crise de Suez

Au cours des années 50, la politique étrangère des USA vise à développer l’accès américain au pétrole du Moyen-Orient, à abattre les monopoles coloniaux européens établis au XIXème siècle pour ouvrir les territoires décolonisés aux corporations américaines, à contenir l’expansion soviétique et à soutenir Israël sans s’aliéner les pays arabes, dont l’Égypte s’impose comme leader naturel…