Étiqueté : Libéralisme

Douma, Assange, Skripal, dissidents, libéralisme, Losurdo, Sarandon, Syrie, Douma, attaque, OIAC, Assange,

Douma, Assange, Skripal : charge des libéraux contre les dissidents

Alors que le monde établi au service des valeurs libérales occidentales s’effondre autour d’eux – comme en témoignent le Brexit, l’élection de Donald Trump et un rejet croissant des communautarismes – les gardiens du libéralisme installés dans les médias et leurs compagnons de route des réseaux sociaux sont en crise, et attaquent tous azimuts.

Néolibéralisme : la lente mort de la démocratie

Entre système capitaliste mondialiste et démocratie, la cohabitation est-elle possible ou faut-il choisir ? Citation de l’article, « Le capitalisme, sous sa forme mondialisée, montre de plus en plus sa formidable vocation à devenir un système politique en soi, et non un simple colocataire paisible des institutions démocratiques, comme on aurait pu naïvement le croire après 1945. » – Par Ambroise de Rancourt

culte, travail, start-up, individualisme, épanouissement, sens, passion, carrière, vocation, religion, statut, réseaux, sociaux, ambition, jeunes, crise, 2008, loisirs, burnout, surmenage, épuisement, transcendance, bureau, dépression, riche, richesse, réussite, religion, athée,

Le culte du travail rend les gens malheureux

Ce texte traite des USA, mais marche pour la France parce que les mêmes tendances y sont à l’œuvre. Les heures de travail sont certes moins longues en Europe, mais le culte du travail y est similaire – ce repli sur le « faire » qui conjugue individualisme, néo-puritanisme et mysticisme matérialiste est d’ailleurs logique dans le contexte d’un monde occidental en quête désespérée de sens.

Démocrates, novembre, élections, économie, USA, Etats-Unis, Républicains, Congrès, Sénat, Trump, Russiagate, Kavanaugh, Hillary, Clinton,

Make Globalism Great Again : Rendons sa grandeur au mondialisme !

Depuis environ deux cents ans, nous sommes conditionnés à nous considérer comme les citoyens d’un ensemble d’États-nations souverains, comme des « Américains », des « Allemands », des « Grecs », etc. Or, il n’y a plus d’États-nations souverains. Le capitalisme mondialisé les a éliminés. C’est pourquoi nous vivons une réaction « néo-nationaliste ». Trump, Brexit, le soi-disant « nouveau populisme »… ce sont les spasmes de l’agonie de la souveraineté nationale. – Par CJ Hopkins

gilets, jaunes, médias, journalistes, journalisme, crise, confiance, hostilité, fake news, complotisme, déontologie, déni, violences, policières, casseurs, démocratie, liberté, expression, inforamtion, investigation, médiocrité, tina, libéralisme,

Gilets jaunes : la crise médiatique dans la crise démocratique

L’ensemble de la profession a été secouée par le constat du degré d’hostilité qu’elle suscite. La sidération a été redoublée par le constat que les journalistes pouvaient aussi se retrouver la cible des forces de l’ordre et subir des tirs de LBD, des brimades et des entraves (illégales) à leur travail. Pour certains, cette tombée des nues présente une similitude frappante avec celle du pouvoir découvrant l’ampleur de la rage populaire, si peu anticipée, mais si explicable, des gilets jaunes.

Venezuela : les gangsters Trump, Pence, Pompeo rejouent ‘Pirates des Caraïbes’

Tout cela n’a rien à voir avec Maduro, parce que les États-Unis avaient cherché à renverser son prédécesseur Hugo Chavez pendant plus d’une décennie. Bien que Chavez ait été l’un des politiciens les plus régulièrement élus de la planète, les présidents américains Bush, Obama et Trump l’ont tous trois qualifié de « dictateur ».

Le mouvement des Gilets jaunes peut-il s’étendre aux USA ?

Un article qui a le mérite d’exposer le principal danger posé par les Gilets jaunes : l’effet dit « domino », autrement dit la contagion internationale. De fait, l’histoire enseigne que les révoltes ont tendance à se propager de pays en pays, et si jadis, ce processus pouvait prendre des années, parfois des décennies, aujourd’hui, il pourrait être considérablement abrégé.