Étiqueté : Libéralisme

La superpuissance américaine est en état de délabrement interne

« Le programme de Wall Street, axé sur la mondialisation de la production américaine et son externalisation, a transformé l’Amérique en une superpuissance creuse, en état de délabrement. Depuis les années 1980, les États-Unis ont considérablement sous-investi dans les nouvelles infrastructures et dans le renouvellement des anciennes.

De l’hypocrisie au cynisme

« Par souci de simplicité, supposons qu’à sa création, toute société donnée est une organisation gagnant-gagnant pour tous ses membres, qui peuvent prospérer en travaillant pour le bien commun. Au fil du temps, la société grandit, mûrit, devient mature puis pourrit, avec l’ensemble des organisations gagnant-gagnant qui la sous-tendent dégénérant en un ensemble de systèmes gagnant-perdant, où quelques gagnants se battent autour des restes qu’ils extorquent ou confisquent à la multitude des perdants. »

Le réservoir, les jolies fleurs et la poubelle

« Ce matin là, j’arrive donc en cours avec vingt minutes de retard – le temps de me garer. Quand je pousse la porte de la salle 13, j’ai une seconde d’hésitation : je regarde autour de moi. La table de l’entrée est couverte de livres comme ‘Enseigner sans crier’ ; ‘S’aimer soi-même pour réussir sa vie’ ; ‘La paix, ça s’apprend’ ; un énorme dé en mousse trône sur le bureau de la formatrice à côté d’une balle en plastique, et chacun de mes vingt collègues stagiaires est penché sur un origami : pas de doute, je suis bien au troisième cours du séminaire « Culture de la paix et de la non-violence ».

USA : 6 effets secondaires majeurs du cannabis légal dont personne ne parle

« Aux États-Unis, le mouvement pour la légalisation de la marijuana a fait des pas de géant au cours de ces dernières années. De plus en plus d’États abandonnent leur croisade contre une herbe qui transforme les gens en étudiants de première année de philo amateurs de cochonneries à manger. Mais malheureusement pour ceux qui voulaient que tout roule pour leur dope, il se trouve que la marijuana légale a quelques effets secondaires imprévus, par exemple… »

La politique étrangère de Trump jumelle de celle d’Obama, pourquoi ?

Ceux qui ont voté pour Trump sur la base de ses affectations de pacifisme et de ses promesses de détente avec la Russie sont bien désappointés : la politique étrangère des USA reste tout aussi agressive, et peut-être même encore plus que sous Obama ou Bush.
Des allures de pamphlet anti-capitaliste, mais pas mal de vérités bien senties dans cet article…

Aux États-Unis, le très lucratif marché des bébés

Cet article au demeurant méritoire ne fait que montrer la pointe de l’iceberg. La cohorte de problèmes psychologiques, bioéthiques, médicaux, juridiques et d’inégalités posés par la GPA en fait une véritable régression sociale dans les pays où elle est autorisée. A commencer par le fait que la vente d’êtres humains, quelle qu’en soit la raison, n’a qu’un seul cadre historique dans lequel s’inscrire : l’esclavage.

Baudrillard ou le triomphe du superflu

« Consommer, est-ce vraiment faire un choix ? Qu’est-ce que la liberté à l’époque des Superprisunics ? Jean Baudrillard, philosophe farouchement hors-Système, est le premier à synthétiser en une seule analyse le projet sociétal de l’Ouest à la fin des années 1960. Pour lui, le monde moderne s’est construit sur une dangereuse « disparition ». Il s’en remet au public dans un ouvrage resté emblématique : La Société de consommation. »

A relire : L’Horreur économique, de Viviane Forrester

« Les marchés laissés à eux-mêmes ont mené les économies dans le mur. Les économies européennes ont été touchées de plein fouet. Le travail n’a certes pas totalement disparu, mais le chômage, notamment celui des jeunes, dont Viviane Forrester s’inquiétait déjà dans son livre, est l’un des problèmes majeurs en Europe. »

Charlot ministre de la vérité

« Que le journalisme commence avec l’établissement de faits et la dénonciation des contre-vérités flagrantes, c’est une telle évidence qu’on se demande comment des titres ont cru y voir le motif d’une rubrique spéciale, en excès de leur habitude ordinaire qui prescrit pourtant depuis des lustres cette exigence presque constitutive de procéder à des vérifications élémentaires. »

USA : Sale temps pour les pédophiles

Sans entrer dans un débat sur leur légitimité, les soupçons qui pèsent sur John Podesta à la suite des fuites d’e-mails de Wikileaks, ajoutés à l’approbation publique du documentaire de dénonciation d’abus sexuels d’enfants-acteurs à Hollywood « An Open Secret » et dernièrement, à la chute inattendue et fracassante du chouchou de l’extrême droite américaine Milo Yiannopoulos soulignent l’exaspération croissante de la population générale des USA face à la pédophilie.