Étiqueté : Lutte anti-drogue

Cannabis, Danger, Psychose, addiction, dépendance, cognitif, cognitifs, adolescents, ados, marijuana, Dangers, légalisation, Stupéfiants,

Cannabis et santé mentale : les scientifiques sont inquiets

Culturellement, le débat sur le cannabis est un terrain miné : sa consommation s’inscrit dans l’hédonisme né dans les années soixante et aujourd’hui majoritaire, de sorte qu’il est très difficile de le remettre en question sans s’attirer les foudres des zélateurs des nouvelles libertés individuelles. Cela pousse les scientifiques qui en étudient l’impact sur la santé à toutes sortes de précautions oratoires quand il s’agit d’en dénoncer les méfaits ; malgré tout, aujourd’hui, ils se déclarent inquiets.

Cocaïne, Bolivie, Klaus Barbie, Trafic de drogue, Dealer,

Cocaïne : Klaus Barbie, les USA et la connexion nazie

« Barbie était si profondément impliqué dans le business de la cocaïne – et à partir d’une position de pouvoir clairement approuvée par la CIA – que la Bolivie était rapidement devenue le fournisseur principal de la drogue aux tous nouveaux cartels colombiens. Et dès le début des années 80, la Bolivie était devenue un des principaux fournisseurs de drogue des USA. »

Un écheveau inextricable : Une histoire de la complicité de la CIA dans le trafic de drogue international

En 1998, au cours d’auditions du Congrès sur les financements pour la CIA et autres agences de renseignements, le Représentant à la chambre John Conyers (Démocrate, Michigan) apportait le document intitulé « A Tangled Web: A History of CIA Complicity in Drug International Trafficking » (« Un écheveau inextricable : Une histoire de la complicité de la CIA dans le trafic de drogue international »). C’est une courte, mais fascinante lecture.

Opium, trafic, Vietnam, Indochine, Doumer, colonie, colonies, Asie, fumerie, Ho Chi Minh, légalisation, opiacés, Alfred McCoy

L’Indochine française : la fumerie d’opium bien sympathique du coin

La cour du Vietnam était totalement opposée à l’opium, autant sur des bases sociales qu’économiques. L’opium a été interdit quasiment dès son apparition à travers le commerce de l’opium britannique en Chine, à la toute fin du XVIIIe siècle. En 1820, l’empereur ordonne que même les fils et jeunes frères des dépendants à l’opium dénoncent les coupables aux autorités. Mais en 1862, la France annexe Saïgon, puis progressivement, s’étend sur toute l’Indochine. Les ventes d’opium, légalisées et régies par un monopole d’État français, paieront les frais de la nouvelle colonie.

Guerres de l’opium : le viol de la Chine par les puissances occidentales

Retour sur les débuts de la Chine moderne, avec son repère identitaire majeur : non pas le nationalisme de Sun Yat-sen, la république du Kuomintang ou le communisme de Mao comme on pourrait s’y attendre, mais les guerres de l’opium et le siècle d’humiliation de la Chine qui les ont suivies.

USA : 6 effets secondaires majeurs du cannabis légal dont personne ne parle

« Aux États-Unis, le mouvement pour la légalisation de la marijuana a fait des pas de géant au cours de ces dernières années. De plus en plus d’États abandonnent leur croisade contre une herbe qui transforme les gens en étudiants de première année de philo amateurs de cochonneries à manger. Mais malheureusement pour ceux qui voulaient que tout roule pour leur dope, il se trouve que la marijuana légale a quelques effets secondaires imprévus, par exemple… »