Étiqueté : Moyen-Orient

Le réveil des somnambules

L’UE, dont la France, semble bien partie pour un avenir d’insignifiance. C’est que, pendant qu’elle dormait sur ses lauriers d’union d’anciennes puissances coloniales, le monde avançait sans elle.

Il était une fois le Rojava…

Bâtir un nouveau Moyen-Orient, à leur profit, sur les ruines de l’empire ottoman est l’un des buts premiers des puissances occidentales depuis la Première Guerre mondiale. A ce jour, les tentatives d’ingérence, réussies ou non, n’ont pas cessé. L’entité territoriale de fantaisie connue sous le nom de Rojava n’en est qu’un des derniers avatars. – Par Michel Raimbaud

Cinq leçons de l’attaque contre l’Arabie Saoudite

Après l’attaque du 14 septembre dernier, les dégâts matériels sur les installations pétrolières saoudiennes sont considérables – mais encore plus considérables en sont les retombées régionales et internationales actuelles, et potentielles pour l’avenir. Cinq points pour entamer la liste, par Richard Labévière

théorie, complot, Russiagate, Trump, Démocrates,

Trump ordonne un retrait américain de Syrie. Cette fois, cela pourrait être vrai

Trump ne veut pas que les troupes américaines soient prises dans un feu croisé entre les Turcs et les Kurdes, et annonce leur retrait du nord de la Syrie, laissant le champ libre au président turc Erdogan pour une attaque contre les Kurdes. Quelles seront les retombées de cette décision pour les autres belligérants et acteurs locaux ?

Pendant ce temps, le Grand jeu énergétique…

Excellente synthèse sur l’une des marottes d’Entelekheia, le retour de la paix au Moyen-Orient via sa reconfiguration et son rattachement à l’Initiative Belt and Road chinoise (nouvelle Route de la soie), outre de précieuses indications sur la nouvelle donne énergétique en progression sur le continent eurasien. Article des Chroniques du Grand jeu.

Une chimère de l’Occident : modeler la Chine à son image

L’UE présente des symptômes évidents de schizophrénie. D’une part, elle ne peut pas se passer de la Chine sur le plan économique et veut être la « meilleure amie » du géant, mais, en même temps, elle peut quelque peu ressembler à Trump, se plaignant de pratiques commerciales déloyales et montant sur ses grands chevaux sur ses valeurs européennes. De son côté, Washington fulmine mais rien n’y fait : la Chine reste la Chine.

Décade, Aube, révolution, islamique, Iran, chiisme, rouge, parti, communiste, Tudeh, Khomeini, Shariatmadari, Shariati, socialisme, Chomsky, Mossadegh, coup d'Etat, Michel, Foucault, Shah, Téhéran, États-Unis, Trump, JCPOA, accord, nucléaire, UE, sanctions,

Iran : la révolution islamique a quarante ans

L’événement annuel connu sous le nom de Décade de l’Aube — les dix jours entre le retour de Khomeini en Iran et la chute du Shah — qui marque la célébration politique de la révolution islamique en Iran, le 11 février, a commencé. L’anniversaire, cette année, est une occasion spéciale : La révolution a quarante ans. Retour sur une histoire incomprise, et trop souvent mal interprétée en Occident.