Étiqueté : UE

USA : Des psychiatres renommés achetés par les compagnies pharmaceutiques

Nous vivons certes dans une société très différente de celle des USA, mais la vigilance s’impose : La publication médicale britannique The Lancet, la plus renommée au monde, accuse la recherche médicale et plus largement scientifique actuelle d’être gangrenée par des études faussaires ; à Bruxelles, le lobby pharmaceutique fait un travail de sape quotidien, et tout comme aux USA, la psychiatrie française médicalise de plus en plus des états normaux, ce qui permet de prescrire toujours plus de médicaments inutiles, voire toxiques, même à des enfants. Un exemple, les prescriptions de Ritaline (une amphétamine dangereuse) ont déjà explosé en France.

Oh, ce traître WikiTrump !

En toile de fond, le déni de la fin de l’hégémonie militaire des USA, la constante diabolisation de la Russie, de la Chine, de l’Iran, de la Corée du Nord, etc, par de puissantes factions belliqueuses des USA (dénommées « néocons-libéralcons » par l’auteur) et leurs efforts désespérés pour reprendre le pouvoir quoi qu’il arrive, et quelle que soit l’étendue de leur perte de légitimité auprès du public. Une obstination qui, aujourd’hui, bute sur les révélations de Wikileaks. Réponse des intéressés ? Encore plus de déni.

«C’est le plein emploi aux Etats-Unis et bientôt en France! »

Nous nous dirigeons vers des élections à enjeux importants pour la destinée du pays. C’est l’occasion de ressortir quelques données qui permettront de mieux les saisir, par exemple sur la réalité désastreuse du chômage dans la zone néolibérale occidentale. Aujourd’hui les USA, dont cet article écrit en 2015 résume les vraies raisons du vote Trump qui a eu lieu depuis, demain la France ?

Charlot ministre de la vérité

« Que le journalisme commence avec l’établissement de faits et la dénonciation des contre-vérités flagrantes, c’est une telle évidence qu’on se demande comment des titres ont cru y voir le motif d’une rubrique spéciale, en excès de leur habitude ordinaire qui prescrit pourtant depuis des lustres cette exigence presque constitutive de procéder à des vérifications élémentaires. »

Poland, Hungary Join Together to Challenge EU Bureaucracy

The disenchantment with European integration is already pervasive in the region. Eurosceptics not only challenge Brussels, they demonstrate their willingness to unite. A new alliance appears to be emerging inside the EU to undermine it, or even destroy it, from within. Other nations inspired by this example are likely to join, spurring the process that can hardly be stopped.

L’Occident est fini, mais pourquoi ?

Un article vitriolique écrit sous le coup de la frustration par un humaniste qui voit le monde occidental sombrer dans une artificialité névrotique et un nihilisme engendrés par une vision tronquée et pathologique de l’humain. Distance cynique, perte de repères, nombrilisme, négativité, démission déguisée en clairvoyance (« à quoi bon » et « tous pourris »), toutes les limitations mentales qui pèsent sur les esprits occidentaux et les enfoncent dans une dépression diffuse, omniprésente, y passent dans cet article paradoxalement très optimiste.

Après l’URSS, Washington veut-il désintégrer l’UE ?

« Theodore R. Malloch sera-t-il le prochain ambassadeur des Etats-Unis à Bruxelles? Depuis l’élection de Donald Trump, le nom de ce consultant qui travailla durant quatre ans à Genève pour l’ONU (à la Commission économique pour l’Europe) et fut un membre du conseil de direction du Forum économique mondial circule avec insistance pour occuper ce poste. Si cela devait se confirmer, ce serait une quasi-déclaration de guerre au projet européen. »

Fin du TPP

Donald Trump vient d’y mettre un point final. Quels étaient les enjeux du TPP ? Par Pepe Escobar

Theresa May et le Brexit

« Madame Theresa May a donc annoncé son plan pour mettre en œuvre ce que l’on appelle le « Brexit », soit la séparation entre le Royaume-Uni et l’Union européenne. Elle a choisi, en définitive ce que l’on appelle la solution « dure » ou le « hard Brexit », c’est à dire la rupture avec le marché unique. » – Jacques Sapir.
Pour l’UE, quelles conséquences ?