Étiqueté : UE

Infox, intox et poker menteur

Loin de considérer que la politique américaine viole le droit international depuis la seule entrée en scène de Donald Trump, l’ancien ambassadeur de France Michel Raimbaud revient sur trente ans de géopolitique dominés par l’arrogance de Washington.

Loiseau : erreur de casting ou choix délibéré ?

« Or donc et nous y voilà : elle y est. La voici députée européenne dans un Parlement qui n’en est pas un (et qui ne sert à rien) et l’une de ses premières initiatives aurait été, nous dit-on, de déblatérer tout un tas de saloperies sur ceux dont elle comptait faire ses alliés, voire prendre la tête. Scandale ! « Hou la boulette ! » etc. Et l’on commence à se demander en haut lieu (même Quatremer, c’est dire !) si elle ne serait pas un petit peu nulle sur les bords. » – Par Mathieu Morel

La guerre contre l’Iran & le bluff des USA

La date-butoir de fin des exemptions de l’interdiction d’achat de pétrole iranien arrive à grand pas. Comment les pays jusqu’ici « exceptionnellement » dispensés d’embargo qui, pour le moment, continuent de commercer avec l’Iran vont-ils réagir ?

Lettre ouverte d’un politicien britannique : « Pourquoi je voterai pour le nouveau parti de Farage aux européennes »

Aujourd’hui, les lignes de partage politiques au Royaume-Uni ne se font plus entre droite et gauche ou même entre libéraux et anti-libéraux, mais entre, d’un côté, les Brexiteers souverainistes de tous bords politiques et de l’autre, les Remainers européistes.

Brexit, UE, Sortie, Frexit, BCE, souveraineté, monétaire,

La leçon du Brexit : pour faire plier l’UE, il faut d’abord en sortir

A ceux qui pensent qu’on peut faire plier l’Union européenne rien qu’en désobéissant aux traités et en faisant valoir son 5ème rang de puissance mondiale, regardez ce que l’UE fait subir à la 4ème puissance mondiale, la Grande-Bretagne, pour la punir du Brexit. De fait, c’est à une véritable agression que se livre l’UE.

Débat « Spéciale Européennes » sur France 2 : une mascarade médiatique

Présentation inspirée des jeux télévisés, questions balisées et mise en avant de sujets secondaires, format propice aux simplisme des phrases-choc et des slogans de marketing politique au détriment des analyses de fond qui manquent pourtant cruellement au journalisme télé français, le débat des européennes mérite-t-il un zéro pointé ?

Une chimère de l’Occident : modeler la Chine à son image

L’UE présente des symptômes évidents de schizophrénie. D’une part, elle ne peut pas se passer de la Chine sur le plan économique et veut être la « meilleure amie » du géant, mais, en même temps, elle peut quelque peu ressembler à Trump, se plaignant de pratiques commerciales déloyales et montant sur ses grands chevaux sur ses valeurs européennes. De son côté, Washington fulmine mais rien n’y fait : la Chine reste la Chine.