Étiqueté : USA

Think tank, Otan, USA, Washington, Congrès, Guerres, Trump, Obama, Lobbies, Néocons, Interventionniste, Pentagone,

Neutres et impartiaux ? Pourquoi des ‘think tanks’ poussent à la guerre en Syrie

Il semble que plus les compagnies du complexe militaro-industriel donnent d’argent aux think tanks, plus ces think tanks offrent d’arguments en faveur des politiques militaristes les plus rentables pour ces compagnies. C’est un cercle vicieux, mais aucun besoin d’analyses de type think tank pour en comprendre le fonctionnement.

Frappes contre la Syrie, de l’impérialisme brutal

« Les crimes s’empilent jusqu’à devenir invisibles » – Lorsque le dramaturge Bertolt Brecht a fait cette remarque, c’était dans les années 1930, à l’époque du fascisme et du colonialisme européen. Le monde était séparé entre les États puissants qui avaient accaparé la parole et ceux qui étaient forcés de les écouter et d’obéir.

Trump, Syrie, Missiles, Abattus, Frappe, France, Grande-Bretagne, Pentagone, Mattis, OTAN, CENTCOM,

Méga-flop de Trump en Syrie

Ne croyez pas un seul mot de ce que vous ont dit le Pentagone et la Maison-Blanche sur le « succès » des dernières frappes de missiles contre la Syrie. Une arnaque est montée contre le peuple américain et le monde. Tout triomphalisme occidental sur les frappes de missiles en Syrie relève de la pure propagande.

Syrie, Missiles, Trump, France, Royaume-Uni, Grande-Bretagne, Attaque, Pentagone, Macron, May, Russie, Barzeh,

Frappes de missiles en Syrie : le compte n’est pas bon

Il y a de grandes différences entre le rapport du ministère de la défense russe sur les frappes contre la Syrie et la description du briefing du Pentagone sur le même sujet. Selon le Pentagone, seules trois lieux ont été ciblées. Selon la Russie, beaucoup plus.

Syrie, France, USA, Royaume-Uni, Grande-Bretagne, Attaque, Armes chimiques,

Frappes des F.U.K.U.S. (France. GB. USA) en Syrie – Qui a gagné ?

Hier, la France, le Royaume-Uni et les États-Unis ont lancé une attaque illégale contre la Syrie et bombardé plusieurs sites militaires et civils à l’intérieur du pays. Ils présentent leur attaque comme une vengeance ou une punition pour une prétendue ‘attaque chimique’ qui avait eu lieu une semaine plus tôt. Quels résultats prévisibles ?

Syrie : qui tire les ficelles ?

Frappes contre la Syrie : le danger est qu’ils ne s’arrêteront pas et continueront d’avancer, pour savoir jusqu’où ils peuvent aller dans leurs tentatives pour affaiblir le gouvernement Assad et soutenir leurs alliés djihadistes sur le terrain, avant de déclencher une réaction russe. C’est de la folie.