Étiqueté : Wikileaks

Guerres, OTAN, Impérialisme, USA,

Voici pourquoi tout le monde sur Terre devrait exprimer son opinion sur les politiques des USA

« Ceux d’entre nous qui vivons dans des États vassaux des USA avons, de fait, encore plus le droit de commenter les politiques américaines que les Américains eux-mêmes, parce que c’est le seul droit que nous ayons… Tant que les oligarques qui ont installé leur base d’opérations en Amérique du Nord tireront les ficelles du monde, nous devrons les dénoncer et faire du bruit sur leurs manigances. » – Par Caitlin Johnstone, journaliste d’opinion australienne

Ray Mcgovern, CIA, Pentagone, Russiagate, Russophobie, néocons, néocon,

Ex-analyste de la CIA : Le Russiagate va continuer parce que ‘tout le monde a peur de l’État profond’

A quelques saines exceptions près, par exemple le présentateur-star de la chaîne de télévision Fox News Tucker Carlson, la représentante au Congrès Tulsi Gabbard ou encore Ron Paul, les politiciens et médias grand public des USA s’enfoncent dans un délire russophobe collectif qui commence à donner des allures d’asile de fous à ciel ouvert aux cercles de pouvoir de Washington. Tentative d’analyse.

Les médias grand public ne sont pas « les médias»

Une redéfinition incontestable du mot « médias » et un rappel des menaces de mort de certains membres des médias grand public américains à l’encontre de l’équipe de Wikileaks – narrés, cette fois encore, avec l’inimitable causticité de Caitlin Johnstone.

Assange, Julian Assange, Wikileaks, Ecuador, Embassy, Ecuadorian Embassy,

Getting Julian Assange: The Untold Story

Julian Assange has been vindicated because the Swedish case against him was corrupt. The prosecutor, Marianne Ny, obstructed justice and should be prosecuted. Her obsession with Assange not only embarrassed her colleagues and the judiciary but exposed the Swedish state’s collusion with the United States in its crimes of war and « rendition ». – By John Pilger

USA : Sale temps pour les pédophiles

Sans entrer dans un débat sur leur légitimité, les soupçons qui pèsent sur John Podesta à la suite des fuites d’e-mails de Wikileaks, ajoutés à l’approbation publique du documentaire de dénonciation d’abus sexuels d’enfants-acteurs à Hollywood « An Open Secret » et dernièrement, à la chute inattendue et fracassante du chouchou de l’extrême droite américaine Milo Yiannopoulos soulignent l’exaspération croissante de la population générale des USA face à la pédophilie.

USA : Les fuites ne proviennent pas de « hackers russes »

Dans les mots de Craig Murray, « Les fuites ne proviennent pas de Russie ou de Russes. Comme je l’ai expliqué à de nombreuses reprises, ce ne sont pas des hacks, mais de simples fuites. Des fuites venues de l’intérieur. Il y a une différence majeure entre les deux. »