MJD 59, 354 : du recyclage des excédents de stocks d’élites

Par Venkatesh Rao
Paru sur Ribbonfarm sous le titre MJD 59,354


Le concept de Peter Turchin de surproduction d’élites [1] m’a de plus en plus préoccupé ces derniers temps. Il s’agit de conditions historiques dans lesquelles il y a plus de personnes candidates à des rôles d’élites dans la société que les structures de pouvoir ne peuvent en absorber. En 2021, grosso modo, il s’agit de personnes titulaires de diplômes universitaires dans des domaines où la demande du marché est faible. Une bonne mesure du degré de surproduction est l’intensité et la rancœur qui entourent les débats sur les diplômes en STEM (science, technologie, ingénierie et mathématiques) par rapport aux sciences humaines, et les blagues sur les diplômes d’histoire de l’art de style « et avec ça, vous voulez des frites ? » L’idée de surproduction des élites est descriptive et non normative. Peu importe qui l’emporte dans les débats sur Twitter sur la « véritable » valeur culturelle des divers rôles et aspirations des élites. Ce qui compte, c’est la distribution réelle des excédents de stocks d’élites humaines sans emploi.

Lorsque de grandes masses de personnes ne parviennent pas à trouver les moyens économiques d’accéder aux rôles sociaux d’élite qu’elles ont été conditionnées à espérer, et formées et acculturées à occuper, vous avez une surproduction d’élites sur les bras. La perception par défaut des spécificités de la distribution du surplus d’élites est correcte dans les grandes lignes, même s’il existe des exceptions et des cas particuliers. Il est probablement vrai, à l’heure actuelle, qu’un diplôme ordinaire en STEM est moins susceptible de vous envoyer dans l’excédent de stocks d’élites qu’un diplôme en sciences humaines.

Les blagues de style « et-avec-ça-vous-voulez-des-frites » sont particulièrement frustrantes cette année. Les entreprises de services luttent pour embaucher des travailleurs, mais font attention à ne pas augmenter les salaires, alors même que les autres niveaux de prix succombent. Contrairement aux prix des produits de base, qui peuvent varier en fonction de l’offre et de la demande, les salaires sont en quelque sorte une voie à sens unique sur le plan sociopolitique. Il est difficile de les baisser, une fois qu’ils ont réussi à grimper. De plus, il y a également une ferveur révolutionnaire dans l’air, sur tous les sujets, de l’annulation des prêts étudiants, et des politiques de relance jusqu’à la police et à la dégradation des villes. L’image de la grande richesse est beaucoup plus laide aujourd’hui qu’il y a dix ans, la dernière fois où elle avait été sous les feux de la rampe au même point qu’aujourd’hui. La génération X a rejoint les Baby-boomers dans les rangs des méchants. Les jeunes générations luttent, alors que les générations plus âgées sont assises sur des économies record.

L’une des raisons de prendre au sérieux la théorie de la surproduction de membres de l’élite est que Turchin a été juste, ces derniers temps, dans ses prédictions sur les points historiques de crise. Il avait prévu que 2020 serait une année de crise, et elle l’a été. Il n’avait pas prédit le Covid, mais la pandémie n’a été qu’une cerise sur le gâteau du terrible scénario de base qu’il prédisait.

Il y a treize ans, la crise financière mondiale avait conduit toute une génération de jeunes diplômés mécontents et sous-employés à mettre leurs compétences en ligne au service de la guerre culturelle. Il y a dix ans, cette situation a atteint un point critique avec le mouvement Occupy, et avait conduit des mouvements d’extrême droite et d’extrême gauche à s’insérer dans la politique traditionnelle, jusqu’à façonner la décennie suivante. Toute cette histoire était avant tout une histoire de surproduction d’élites. Il y avait certes une énergie non élitaire dans les mouvements, mais elle était là parce qu’elle avait été cooptée par des candidats à l’élite au service de leurs propres frustrations. Aux États-Unis, les problèmes politiques des Noirs urbains se sont transformés en causes de l’élite blanche, les problèmes des cols bleus des zones rurales et des petites villes de la Rust Belt se sont également transformés en causes de l’élite blanche. Pendant quelques années, toutes les routes politiques ont mené à des excédents de stocks d’élites, avec des causes souvent transformées jusqu’à en être méconnaissables au cours du processus. Il en est résulté un mélange explosif de griefs réels et imaginaires, de cooptations insincères de causes non élitaires et d’escroqueries pures et simples, qui nous a donné le Grand Bazar.

Nous voici arrivés à la saison des cérémonies de remise des diplômes, et nous pouvons nous attendre à voir bientôt une nouvelle série de discours de fin d’année. La classe mondiale de 2021 sera probablement beaucoup plus réduite que d’habitude et devra se contenter de cérémonies écourtées ou en ligne. Malgré la petite taille de la cohorte, je pense que la plupart des jeunes diplômés de cette année auront du mal à trouver un emploi et à faire carrière, et que leur situation sera pire que celle de la promotion 2008. Je me demande ce que les orateurs des cérémonies de remise des diplômes vont dire. Je n’aurais rien de très enthousiasmant à dire, si on me demandait de prononcer un tel discours. Il est difficile, pour les anciennes générations privilégiées, de dire des choses utiles aux jeunes générations qui entrent dans l’âge adulte dans des conditions bien plus difficiles.

Les conditions actuelles sont bien plus tendues qu’en 2008. Les candidats Zoomers à des postes d’élite d’aujourd’hui sont probablement plus mécontents que les Millennials qui étaient arrivés à l’âge adulte pendant la CFM [Crise financière mondiale], plus habiles à canaliser ce mécontentement dans l’agitation politique typique des excédents de stocks d’élites, et ils disposent d’une couche supplémentaire d’histoire dont ils peuvent tirer des enseignements. Le côté positif (si l’on peut dire) est qu’ils ont seulement connu des périodes difficiles, et n’ont jamais eu d’espoir comme les Millennials. Cela les rendra-t-il plus ou moins énergiques ? Je ne sais pas.

Mais en attendant, du côté de la demande, les postes d’élite sont devenus encore plus rares, les postes non élites sous la barre de l’API [2] subissent encore plus de pression, et il n’y a eu pratiquement aucun mouvement politique ou économique sur les questions de 2011. L’extrême droite a, dans une certaine mesure, eu son heure de gloire, mais l’extrême gauche pas encore. Dans l’ensemble, nous avons une poudrière beaucoup plus sérieuse qu’en 2011.

À moins que quelque chose d’exceptionnellement bon et positif ne se produise bientôt, alors que la discipline d’urgence civique du Covid relâche son emprise sur les populations du monde entier, nous pouvons nous attendre à ce que les années 2020 deviennent encore plus explosivement bizarres que les années 2010.

C’est reparti. Attachez vos ceintures.

Venkatesh Rao est le fondateur du blog Ribbonfarm et du site d’analyse technologique Breaking Smart, et l’auteur de plusieurs livres dont Tempo, un livre sur la prise de décision. Il est titulaire d’un doctorat en ingénierie aérospatiale (2003) de l’université du Michigan. Entre 2004 et 2006, il a été chercheur postdoctoral à l’université Cornell. De 2006 à 2011, il a été chercheur principal au Xerox Research Center, Webster. Depuis 2011, il est consultant indépendant en gestion et écrivain.

Traduction Corinne Autey-Roussel
Photo Gerd Altmann / Pixabay

Notes de la traduction :

[1] De Wikipedia : « La surproduction d’élites est un concept développé par Peter Turchin. Il décrit la situation d’une société qui produit trop de membres potentiels de l’élite par rapport à sa capacité à les absorber dans la structure du pouvoir. Selon lui, c’est une cause d’instabilité sociale, car ceux qui n’accèdent pas au pouvoir se sentent lésés par leur faible statut. »

[2] « Sous la barre de l’API » est une expression qui désigne les gens qui travaillent à travers une application logicielle. Par exemple, une commande de restauration en ligne déclenchera une demande de coursier via une application. Ledit coursier, parce que son activité dépend d’une machine, est considéré comme « sous la barre de l’API ».

Ajouter un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :