Yémen : les Houthis prennent 10 districts sur 14 dans la province de Marib

La guerre au Yémen va-t-elle s’achever sur une débâcle à l’afghane ? Après avoir repris la province centrale d’al-Bayda, la dernière opération militaire de l’armée yéménite loyale aux Houthis, appelée « Aurore de la liberté », qui dure depuis des mois, a quasiment repoussé la coalition menée par l’Arabie Saoudite hors de son dernier bastion du nord du pays.


Paru sur The Cradle sous le titre Yemen’s Ansarallah captures 10 out of 14 districts in Marib province


Alors que l’armée yéménite (loyale à Ansar Allah) poursuit son avancée sur la ville stratégique de Marib, des rapports locaux affirment qu’au 23 septembre, les combattants d’Ansar Allah ont libéré 10 des 14 districts de la province pétrolière.

Ces informations interviennent un jour seulement après que toutes les forces de la coalition saoudienne encore présentes dans le district d’Al-Abdiya, au sud de Marib, se soient rendues à l’armée et aux comités populaires yéménites.

Après plusieurs jours d’intenses combats, l’armée yéménite a libéré de larges pans du dernier bastion nord de la coalition dirigée par l’Arabie Saoudite.

Toutefois, des rapports locaux ont indiqué le 22 septembre que les forces loyales au président déchu Abdrabbuh Mansur Hadi ont fait sauter un pont qui mène à la ville de Marib, afin d’arrêter l’avancée de l’armée yéménite.

Mais selon les déclarations des responsables de l’armée yéménite, les principaux combats dans le sud du Yémen se déroulent dans la province de Shabwa, une autre région riche en pétrole.

Les forces yéménites auraient progressé vers la ville d’Al-Jubah, après avoir libéré les villes d’Ain et de Bayhan.

La dernière avancée de l’armée yéménite intervient alors que les protestations dans les régions du sud s’intensifient contre le gouvernement parallèle soutenu par l’Arabie Saoudite, et les dommages causés au pays après sept ans de guerre.

In 2015, a Saudi-led coalition invaded Yemen in an attempt to restore Hadi’s presidency after the popular Ansarallah resistance movement took power. Since then, hundreds of thousands have been killed and millions more have been displaced.

En 2015, une coalition menée par l’Arabie Saoudite a envahi le Yémen pour tenter de rétablir la présidence de Hadi après la prise du pouvoir par le mouvement de résistance populaire Ansar Allah. Depuis lors, des centaines de milliers de personnes ont été tuées et des millions d’autres ont été déplacées.

Traduction et note de présentation Corinne Autey-Roussel

[Ajout de la traduction] Selon le site South Front, les forces de la coalition menée par l’Arabie Saoudite comprennent des éléments de Daesh et d’Al Qaïda – ce qui ne les a pas empêché de s’effondrer devant l’armée yéménite. Avons-nous surestimé les capacités militaires de Daesh/al-Qaïda ?

Ajouter un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :