Sanctions contre la Russie : Biden annonce des ‘vraies’ pénuries en Occident

Par Dave DeCamp
Paru sur Antiwar.com sous le titre Biden Warns of ‘Real’ Food Shortages, Says Russia Sanctions Will Hurt Everybody


Le président des USA a déclaré que les sanctions seront ressenties par un « très grand nombre de pays ».

Jeudi, le président Biden a averti que la campagne occidentale de sanctions menée par les États-Unis contre la Russie entraînera de « réelles » pénuries alimentaires dans le monde.

« En ce qui concerne la pénurie alimentaire, oui, nous avons parlé de pénuries alimentaires. Et – et cela va être réel », a déclaré Biden lors d’une conférence de presse à Bruxelles. « Le prix de ces sanctions n’est pas seulement imposé à la Russie, il est imposé à un très grand nombre de pays également, y compris les pays européens et notre pays également. »

Les sanctions de Biden à l’encontre de la Russie interviennent alors que les États-Unis sont confrontés à un taux d’inflation record depuis 40 ans et à des prix de l’essence qui n’ont jamais été aussi élevés. Bien qu’il ait tenté d’imputer l’inflation à ce qu’il a appelé « la hausse des prix de Poutine », Biden a déjà admis que les Américains allaient ressentir une douleur économique en raison des sanctions qu’il a imposées, qui comprennent un arrêt des importations de pétrole russe.

Jusqu’à présent, les sanctions occidentales n’ont rien fait pour ralentir l’attaque de la Russie en Ukraine et n’ont pas dissuadé le président russe Vladimir Poutine. Confronté à ce fait, Biden s’est emporté contre un journaliste et a déclaré que la dissuasion n’était pas le but, et a indiqué qu’il s’attendait à ce que la guerre se poursuive longtemps.

« Les sanctions ne sont jamais dissuasives. Le maintien des sanctions – le maintien des sanctions, l’augmentation de la douleur et la démonstration – c’est pourquoi j’ai demandé cette réunion de l’OTAN aujourd’hui – c’est pour être sûr qu’après un mois, nous maintiendrons ce que nous faisons non seulement le mois prochain, le mois suivant, mais pour le reste de cette année entière. C’est ce qui l’arrêtera », a-t-il déclaré.

Traduction Corinne Autey-Roussel
Photo : Blé, Klaus Beyer / Pixabay

Note de la traduction : Si quelqu’un comprend la logique de Biden, merci de bien vouloir nous l’expliquer.

Ajouter un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :